Roche aimerait rester en rouge plus d'une journée

L'Irlandais Nicolas Roche (Sunweb) s'est emparé du maillot rouge de leader du Tour d'Espagne au terme de la 2e étape, qu'il a finie en 2e position derrière le Colombien Nairo Quintana (Movistar) dimanche à Calpe. "Est-ce que je m'attendais à reprendre le maillot rouge six ans plus tard ? Oui et non", dit l'Irlandais, qui avait déjà porté le maillot rouge une journée en 2013.

"Quand vous disputez un Grand Tour, vous avez cette idée dans un coin de la tête. Je ne pensais pas le prendre aujourd'hui mais hier soir, en voyant que les écarts au général étaient faibles, j'ai reçu des messages d'amis qui me disaient de ne rien écarter, que tout était possible. Je me suis dit que ça pouvait venir un de ces jours sous la forme d'un sprint intermédiaire. Je ne m'attendais pas à le prendre de cette manière mais je suis très heureux. Quand on m'a dit que j'étais en rouge, je suis resté sans voix. Quintana a très bien couru. Le coureur dans sa roue s'est retourné, on a un peu joué au chat et à la souris. Deux secondes d'hésitation et il était parti. La dernière fois, j'ai seulement gardé le maillot une journée et Dani Moreno me l'a pris pour une seconde sur une arrivée au sommet. J'aimerais l'avoir plus d'une journée cette fois, donc je vais avoir un oeil sur Nairo, au cas où il fasse les bonifications".

Au général, Roche compte deux secondes d'avance sur Quintana.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK