De Gendt s'empare du maillot de meilleur grimpeur: "Mission accomplie"

Thomas De Gendt n'est pas parvenu à s'imposer au terme de la 17e étape du Tour d'Espagne mercredi. Néanmoins, le Belge a passé les nombreuses difficultés de la journée en tête, glanant ainsi le maillot du meilleur grimpeur de l'épreuve. Le coureur de la formation Lotto-Soudal compte 10 points d'avance sur son dauphin Luis Angel Maté et a pour objectif de défendre ce maillot distinctif jusqu'à Madrid dimanche.

"Ma mission est réussie aujourd'hui et je suis très heureux", a commenté le coureur belge de 31 ans. "En début d'étape, je suis resté exprès à l'arrière du peloton pour m'économiser. C'est à l'approche du sommet de la première difficulté que je me suis échappé. Je suis passé en tête et comme souhaité un groupe s'est formé dans la descente. Je savais que cette échappée serait la bonne au vu de la qualité qui la composait. J'ai ensuite dépensé pas mal d'énergie pour passer les différentes ascensions en tête", a ajouté De Gendt.

"Je m'attendais à ce que les coéquipiers de Maté présents dans l'échappée se mêlent à la bagarre. Et mon but était de les décourager en leur montrant ma volonté dès la deuxième ascension. Et ça a fonctionné", a-t-il réagi avant de s'avouer vaincu lors de la dernière difficulté. "Je savais que ce dernier col n'était pas fait pour moi. Je suis resté le plus longtemps possible avec les hommes de tête avant de lâcher prise".

L'objectif est désormais clair pour Thomas De Gendt. "Je devrai absolument défendre mon avance samedi. C'est la journée la plus importante concernant le maillot. J'ai un peu de marge sur mes concurrents. Je pense que Mollema (à 14 points) et King (à 18 points) sont les principaux dangers. Maté est deuxième au classement, mais il est malade depuis quelques jours. Il faudra être prudent car son état pourrait s'améliorer d'ici samedi. Ce serait grandiose de se retrouver à quatre dans l'échappée samedi", a conclu De Gendt.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK