Le plaidoyer anti-dopage de Wiggins

Wiggins : "Le dopage me coûterait tout"
Wiggins : "Le dopage me coûterait tout" - © Tous droits réservés

Bradley Wiggins s'est fendu d'une chronique sur le site du Guardian dans laquelle il explique, en détails, pourquoi il n'est pas imaginable pour lui d'utiliser des produits dopants. "Cela me coûterait tout ce qui compte dans ma vie", dit-il.

Après avoir détaillé, les quelques fois où le dopage a croisé sa route au cours de sa carrière, Bradley Wiggins dit comprendre les interrogations des gens à cause du "passé récent" du cyclisme (Affaire Landis, Opération Puerto, ...).

"Les gens devraient plutôt se demander : pourquoi est-ce que j'utiliserais des produits dopants?, s'interroge ensuite le vainqueur du chrono de Besançon. Et le coureur de Sky d'expliquer pourquoi, c'est inconcevable pour lui. "Cela me coûterait tout ce qui compte dans ma vie : ma réputation, mon gagne-pain, mon mariage, ma famille, ma maison, mes médailles olympiques, mes titres mondiaux, etc ... "

"Je devrais conduire mes enfants à l'école avec tous les yeux tournés vers moi sachant que j'ai triché, sachant, peut-être, que j'ai gagné le Tour de France mais que j'ai été contrôle positif", reprend le Britannique. "Tous mes amis et ma famille élargie sont dans le vélo, mon beau-père travaille à la fédération britannique ... je ne pourrais plus le regarder en face (...) Ce n'est pas quelque chose que je souhaite vivre. Vouloir gagner le Tour à tout prix ne vaut pas la peine de prendre le risque de perdre tout ça".

Et le maillot jaune actuel de préciser qu'il a un background différent de beaucoup d'autres coureurs. "Il y a une culture différente du cyclisme en Grande Bretagne. Un pays où le dopage n'est pas moralement acceptable. Je m'en fous de ce que les gens pensent. L'attitude par rapport au dopage est différente en Grande Bretagne qu'en Italie ou en France peut-être, où un coureur comme Richard Virenque peut se doper, être pris, être banni, et revenir en tant que héros national".

M. Weynants

Et aussi

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK