Verbrugghe: "Les adversaires de Froome vont devoir prendre de l'avance avant le chrono à Marseille"

Rik Verbrugghe: "Gros carton rouge pour Astana"
Rik Verbrugghe: "Gros carton rouge pour Astana" - © RTBF - Auvio

Chaque soir sur VivaCité, c’est " Complètement Tour " : Samuel Grulois et Rik Verbrugghe débriefent l’étape du jour. Aujourd'hui, jour de repos, nos spécialistes donnent leur avis sur la dernière semaine de la Grand Boucle et sur l'état de forme de favoris.

"Cinq coureurs si proches l’un de l’autre pour le classement général, c’est déjà un moment fort de ce Tour de France. Sky est très fort mais Froome est battable, c’est aux adversaires de montrer dans cette dernière semaine qu’ils sont capables de gagner le Tour de France" analyse Rik Verbrugghe.

"Ce qui est vraiment intéressant sur ce Tour, c’est que cette dernière semaine s’annonce très difficile, et si les adversaires de Froome veulent tenter de gagner le Tour de France, ils vont devoir attaquer, ils vont devoir prendre de l’avance avant le chrono à Marseille où intrinsèquement Froome sera le plus fort. Je pense qu’on va avoir une dernière semaine très active !" enchaine le Belge.

"Le chrono est relativement court, avec une bosse très raide en fin de parcours, j’ai eu l’occasion de la franchir en tant que coureur lors du Tour Méditerranéen. Un chrono c’est quand même un chrono et en troisième semaine, sur 22 kilomètres, on peut faire quand même pas mal d’écarts. Si on veut déstabiliser Froome, je pense qu’il faut avoir au moins une minute, voire une minute trente d’avance pour conserver un éventuel maillot jaune. Le match est lancé."

"Je pense que Froome est réellement en danger parce qu’il a des adversaires qui sont à trente secondes voire une minute pour Daniel Martin. C’est vrai qu’il a un équipier qui n’est pas très loin derrière, mais ce qui me perturbe le plus concernant Froome, c’est que cette année-ci, il n’a pas gagné une seule course ! Et il est en passe de gagner le Tour de France… Je pense que si il veut le gagner, il devra montrer un peu plus de panache parce ses adversaires ils en ont." ajoute Rik Verbrugghe.

"Je ne pense pas qu’il y a eu un flottement dans l’équipe Sky, du moins ils ont redressé un peu la situation. Froome est le leader unique de la Sky, mais attention, si un jour il a un coup de moins bien, Landa pourrait en profiter même si intrinsèquement, c’est Froome le leader. Landa a annoncé aujourd’hui dans les journaux qu’il voulait revenir sur le Tour de France comme leader. Ce ne sera certainement pas chez Sky. Il a été engagé pour être un équipier de Froome, et il a été payé de telle façon à l’être. Il doit continuer. C’est son boulot. Maintenant il se rend compte qu’il arrive au même niveau que Froome et si il veut faire le choix de devenir leader, il devra changer d’équipe, et aller dans une équipe où on pourra l’entourer. Thomas a eu cette occasion-là, il a resigné pour trois ans, ce que Landa n’a pas fait."

"Dans les deux étapes de montagne, c’est sûr qu’on va avoir de la bagarre entre les favoris pour aller chercher le maillot jaune. L’étape de demain, ce n’est pas certain qu’elle se finisse au sprint. Il y a pas mal de vent dans la région. Si les routes sont dégagées et que la direction du vent est idéale, on pourrait éventuellement voir des bordures, mais j’ai quand même l’impression que l’échappée a une chance demain. Peut-être encore une chance de plus pour un coureur belge de remporter une étape."

Retrouvez Complètement Tour avec David Houdret, Samuel Grulois et Rik Verbrugghe tous les soirs de ce Tour de France 2017, entre 18 et 19h, sur VivaCité.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

Recevoir