Verbrugghe: "Le maillot jaune, peut-être un cadeau empoisonné pour Astana et Aru"

Chaque soir sur VivaCité, c’est " Complètement Tour " : Samuel Grulois et Rik Verbrugghe débriefent l’étape du jour qui a vu la victoire du Français Romain Bardet (Ag2r) en haut de Peyragudes. L'Italien Fabio Aru (Astana) s'est, lui, emparé de la tunique jaune pour ... 6 secondes. Chris Froome (Sky) est désormais deuxième au général.

"On a du attendre très longtemps pour voir enfin ce feu d'artifice. On avait vraiment l'impression que Sky avait la mainmise sur ce Tour de France et il y avait juste la dernière fusée Froome qui n'a pas pu fonctionner comme il faut. Bardet qui gagne, Aru qui prend le maillot, cela fait un grand changement dans le Tour de France et on n'y croyait pas ce matin", a expliqué Rik Verbrugghe.

Et de poursuivre : "Aru et Bardet sont de véritables grimpeurs. Plus la route s'élève et les pourcentages sont élevés, mieux ils se sentent. C'est un peu l'inverse pour Froome qui a plus de difficultés dans ce cas de figure. C'est une montée qui convenait très bien à Bardet et Aru et cela s'est vérifié aujourd'hui. Je n'aurais pas cru ce matin que cela soit à ce point, parce que je trouvais Froome dans une forme olympique, mais voilà, il a ses failles, ses faiblesses, et c'est à ses adversaires maintenant d'utiliser toutes les ressources pour aller chercher ce maillot jaune. Aru l'a bien fait. Aujourd'hui on se retrouve avec un nouveau leader et c'est mieux comme ça pour le Tour de France."

L'avance de Fabio Aru reste assez faible, bien trop faible même sachant qu'il y aura un chrono à Marseille lors de l'avant-dernière étape de ce Tour de France.

"Le maillot jaune va encore devoir attaquer Froome parce qu'il n'a que six secondes d'avance. C'est peut-être un cadeau empoisonné pour Astana et Aru parce que maintenant c'est eux qui doivent porter le leadership de la course. C'est une situation qui ne va pas être facile à gérer", a encore souligné notre consultant.

Et d'ajouter : "Ce sera beau de voir peut-être un maillot jaune à l'attaque cette fois-ci. Si Aru et Bardet ambitionnent de remporter le Tour de France, ils vont devoir attaquer. Attaquer Froome avec le maillot jaune sur les épaules, ce serait marrant. On ne sait pas quelle tactique l'équipe Astana va adopter. Ils vont peut-être dire : "Froome est à six secondes, c'est encore à vous de contrôler la course". Cela pourrait être intéressant demain."

Pourquoi les favoris dans le peloton ont attendu Froome après sa sortie de route ?

"Je pense qu'ils ont eu peur du train que Sky avait tenu jusqu'à cette chute. Je pense qu'ils peuvent aussi avoir un peu de regrets en se disant qu'ils auraient pu mettre Froome en difficulté aujourd'hui. C'est simplement son équipe qui a tenu le bateau à flots. Froome était battable aujourd'hui", a enfin déclaré Rik Verbrugghe.

Retrouvez Complètement Tour avec David Houdret, Samuel Grulois et Rik Verbrugghe tous les soirs de ce Tour de France 2017, entre 18 et 19h, sur VivaCité.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

Recevoir