Vanendert : "Pour être avec les meilleurs, il faut être dans une très bonne journée"

Le coureur de Lotto-Soudal Jelle Vanendert a terminé treizième de la seizième étape du Tour de France sur 218 kilomètres entre Carcassonne et Bagnères-De-Luchon. Malgré sa présence dans la bonne échappée, le Belge n'a pas réussi à suivre les hommes de tête dans les derniers kilomètres. "Pour être avec les meilleurs, il faut être dans une très bonne journée", a expliqué Vanendert à l'issue de la course.

Au lendemain de la deuxième journée de repos sur le Tour, les coureurs ont vécu mardi la première étape dans les Pyrénées. Jelle Vanendert a réussi à faire partie de l'échappée du jour et a maintenu le rythme lors de l'enchaînement des ascensions. Lors de l'ascension au col du Portillon, le coureur de 33 ans n'a toutefois pas su répondre à l'attaque d'Adam Yates. "J'avais un bon rythme mais je n'étais pas super. Pour être avec les meilleurs, il faut avoir une très bonne journée et ce n'était pas mon cas", a expliqué Vanendert.

Peu à la fête dans ce Tour, Jelle Vanendert espère pouvoir être en bonne forme dans les prochains jours. Mercredi, la dix-septième étape entre Bagnères-De-Luchon et le Col du Portet à Saint-Lary-Soulan se déroulera sur seulement 65 km, ce qui interroge de nombreux coureurs. "On a jamais fait, c'est pour ça que ça fait peur. C'est quelque chose de nouveau, personne ne sait comment ça va aller", a déclaré le coureur de Lotto-Soudal à l'issue de la course.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK