Un Tour annulé ou reporté ? "Ne pas imaginer un scénario catastrophe", juge Vasseur

Roland-Garros reporté, l'Euro reporté, les Jeux Olympiques menacés de report : l'été sportif s'annonce bien plus calme que prévu. Qu'en est-il de la situation du Tour de France ? L’organisateur ASO ne s'est pas encore exprimé officiellement, il ne le fera pas avant plusieurs semaines.

"Je crois qu'il est prématuré de dire qu'il faut annuler le Tour de France. Nous ne sommes que le 23 mars, le départ du Tour est prévu fin juin. On sait que la préparation débute durant le mois de mai pour les coureurs. A mon sens, il est préférable d'attendre avant de se positionner. La situation sanitaire va peut-être obliger les organisateurs à réfléchir à repousser le Tour au mois d'août, pourquoi pas", explique Cédric Vasseur.

Et le manager général de l'équipe Cofidis d'ajouter : "Les conséquences économiques d'une annulation du Tour seraient forcément catastrophiques. La dernière annulation remonte à 1944, c'était pendant la guerre. Les enjeux économiques n'étaient pas les mêmes. Je note que pas mal d'équipes ont des contrats qui arrivent à expiration avec leur partenaire. Dans un premier temps, on ne va pas imaginer un scénario catastrophe. Ce qui se passe en 2020 aura des répercussions sur la bonne santé de certaines équipes. En cas d'annulation, ça deviendrait catastrophique."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK