De Gendt s'impose à Saint-Etienne au terme d'une magnifique échappée, Alaphilippe prend le jaune

Thomas De Gendt (Lotto-Soudal) a brillamment remporté la huitième étape du Tour de France entre Mâcon et Saint-Etienne. Acteur de la course dès ses premiers kilomètres en étant dans l’échappée de quatre coureurs… avant de résister dans celle de deux coureurs, accompagné de De Marchi. En passant toutes les côtes de la journée en tête, il a pris tous les points du maillot de grimpeur, 29 au total. En toute fin de course, il a vu Alaphilippe et Pinot, beaucoup plus frais que lui, s’échapper du peloton et se rapprocher dangereusement.

Mais il s’est imposé au terme de 200 kilomètres au-devant de la course et au bout du suspens. Une deuxième victoire belge en trois jours sur ce Tour et une deuxième victoire d’étape pour De Gendt au Tour. Troisième, Alaphilippe a pris le maillot jaune des épaules de Ciccone. Thibaut Pinot a fait une bonne opération au général avec sa deuxième place il prend la troisième du général. Mauvaise opération pour Dylan Teuns par contre. Troisième du général avant le début de l’étape, il a été lâché un peu après la mi-course il a perdu plus de 15 minutes au général.

Le résumé de la course

Le peloton s’élance de Mâcon ce samedi, avec un parcours très vallonné au programme : sept difficultés répertoriées, cinq de 2e catégorie et deux de 3e catégorie.

Une échappée de trois coureurs se forme rapidement, avec Thomas De Gendt (Lotto-Soudal), Niki Terpstra (Total direct énergie) et Benjamin King (Dimension Data). Alessandro De Marchi (CCC) les rejoint pour une "balade" à quatre… Un groupe qui prend par moment près de cinq minutes.

Le sprint intermédiaire après 33km est remporté par Niki Terpstra qui prend les vingt points. De Gendt en prend 17, King 15. Dans le peloton, Viviani sprinte pour prendre les 11 points qui reviennent au cinquième.

Aux différents sommets, Thomas de Gendt tente d’engranger des points, cinq au-dessus du col de la Croix Montmain, il passe aussi en tête dans le col de la Croix de Thel tout comme dans celui de la Croix Paquet. La difficulté suivante est moins exigeante. Deux points cette fois pour le Belge.

A mi-étape, les quatre hommes de tête ont trois minutes d’avance. Le peloton travaille dans les ascensions, l’équipe de Sagan (Bora-Hansgrohe) et celle de Matthews (Sunweb) accélèrent un peu le rythme. Deceuninck Quick-Step vient aussi aux avant-postes. Mais à 70 kilomètres de l’arrivée, Alaphilippe coince à l’arrière du peloton.

De Gendt et De Marchi passent seuls en tête du Col de la Croix de Part, le Belge prend de nouveau cinq points. Alors que l’écart augmente encore grâce au tandem de tête. Pendant ce temps-là, à l’arrière du peloton, Christophe Laporte (Cofidis) est malade et abandonne.

De Marchi se loupe dans un virage, ses roues se bloquent. Mais il rattrape rapidement le Belge à l’avant, qui continue son carton plein pour le maillot à pois dans la côté d’Aveize.

Astana et Education First roulent dans le peloton, alors qu’à l’arrière, au tour de Sagan de s’accrocher pour ne pas perdre le contact. Il y parvient en solitaire. Mauvaise nouvelle pour Dylan Teuns qui est lâché. Le troisième au classement général dégringole à plus d’un quart d’heure.

À moins de 20 kilomètres de l’arrivée la tendance va vers un regroupement général. De Gendt et De Marchi n’ont plus que 1 minute 20 d’avance. Ça s’annonce très compliqué pour les deux "courageux" du jour.

A 15 kilomètres de l’arrivée, les Ineos chutent à plusieurs sur un coureur d’Education First. Geraint Thomas est pris dans la chute… déjà sa deuxième dans cette édition du Tour. Un coup dur pour cette étape mais personne ne semble s’être blessé dans cette chute.

Au même moment, Thomas De Gendt place une attaque à l’avant. Il laisse De Marchi sur place. Il passe le septième col de la journée en tête, il engrange au total 29 points. Alaphilippe attaque quelques secondes plus tard au sommet. Thibaut Pinot le suit. On assiste alors à un final à suspens… Mais malgré le panache des deux Français, Thomas De Gendt s’impose au terme d’une étape dont il a été le principal animateur. Une deuxième victoire belge en trois jours... D'ores et déjà un joli tour pour nos compatriotes. 

Le direct commenté de la course

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK