Un Belge vainqueur d'étape sur le Tour le 21 juillet, c'est rare

La fête nationale, c’est toujours un jour particulier pour les coureurs. Le 21 juillet, les Belges veulent souvent s'illustrer sur les routes du Tour de France. Mais ils sont peu nombreux à être parvenus à s’imposer en ce jour particulier. Depuis 1947, seuls cinq de nos compatriotes ont réussi à lever les bras le 21 juillet.

Rudy Matthijs est le dernier qui a réalisé cet exploit. C’était en 1985 sur les Champs Élysées. Deux ans plus tôt, Lucien Van Impe a gagné le chrono disputé entre Morzine et Avoriaz. Le dernier belge qui a ramené le maillot jaune à Paris était même champion de Belgique en ligne. Le Grand Eddy Merckx a connu ce bonheur en 1974 au terme de l’étape Orléans-Paris. Une belle manière de célébrer son cinquième succès dans la Grande Boucle.

Fred De Bruyne, vainqueur en 1954 à Toulouse, et Roger Lambrecht, lauréat d’un chrono de … 120 kilomètres en 1948,  complètent la liste.

Il faut préciser que lors d’un certain nombre d’édition, il était tout simplement impossible pour un Belge de décrocher la victoire le jour de la fête nationale. Soit le Tour était déjà terminé, soit il n’y avait pas d’étape … c’était jour de repos.

Depuis 2010, il y a eu deux chronos (2012 et 2016), quatre étapes en ligne (2011, 2013, 2017, 2018) et trois jours de repos (2010, 2014 et 2015) le 21 juillet. 

La victoire de Rudy Matthijs à Paris en 1985

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK