Tour de France : Vélo hybride ? Changer de vélo ? Quelle stratégie dans La Planche des Belles Filles ?

Au programme ce samedi de l'avant-dernière étape du Tour de France, l'unique contre-la-montre de l'épreuve disputé sur un parcours exigeant entre Lure et La Planche des Belles Filles. Quelle stratégie adopter dans cette redoutable ascension finale ? Attaquer la pente avec son vélo de contre-la-montre, ou mettre pied à terre pour changer de bicyclette et enfourcher un vélo plus classique ?

"Pour nous, la meilleure solution, c'est de changer de vélo au pied, a souligné Vincent Lavenu, le manager de l'équipe AG2R La Mondiale. Ce sera le cas pour nos leaders. Il y a au début toute une partie plane, ou le vélo de chrono sera très utile, et dans la partie finale, très raide, il faut vraiment être très à l'aise avec un vélo de chrono pour envisager de l'utiliser dans La Planche des Belles Filles. Nous, on a fait le choix de changer en cours de route. Il y a une vraie différence dans le final entre le vélo de chrono et le vélo de montagne. Je ne pense qu'il ne faudra pas changer de vélo trop vite, il faudra vraiment le faire au début de la montée, quand l'allure commence à être faible, pour perdre le moins de temps possible. Après 400 ou 500 mètres de montée !"

Chez AG2R, on avait même pensé à un vélo... hybride pour Romain Bardet, qui a abandonné depuis lors. "L'idée, c'était de pouvoir être performant sans changer de vélo, a détaillé Julien Jurdie, directeur sportif de l'équipe française. Un vélo hybride, c'est un vélo avec un cadre de route, une position de chrono, aéro, et le tout relativement léger. C'est ce qu'on avait développé avec notre constructeur, Eddy Merckx."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK