Tour de France : Van Aert dispensé de travail en haute montagne, "on laissera ça à d’autres coureurs"

Wout van Aert s’est rassuré avant le Tour de France dimanche en empochant le championnat de Belgique sur route. C’est donc paré du maillot noir-jaune-rouge que le phénomène de Jumbo-Visma prendra le départ de la Grande-Boucle samedi en Bretagne.

Des couleurs qu’on espère voir briller lors de la première semaine de ce Tour de France mais qui se feront très probablement discrètes en montagne. C’est en tout cas ce que prévoit Merijn Zeeman, un de ses directeurs sportifs chez Jumbo-Visma, par ailleurs présent lors des derniers stages en altitude effectués par Wout van Aert avant le Tour de France.

"Nous ne sommes pas en présence du meilleur Wout van Aert. Au moment où l’on a appris cette opération de l’appendice, on a su qu’il ne pourrait pas être dans la condition parfaite pour le Tour de France", prévient Zeeman qui a accordé une longue interview à nos confrères de Het Nieuwsblad.


Gérard Bulens : "Van Aert et Evenepoel doivent trouver un terrain d’entente pour briller ensemble aux Jeux Olympiques"


Celui-ci reste toutefois optimiste quant aux chances de Wout van Aert de bien figurer lors de la première semaine du Tour. "C’est un talent physique incroyable. Un coureur qui peut atteindre un très haut niveau en à peine quelques semaines d’entraînement. Je suis certain qu’il pourra quand même jouer un rôle important dès la première semaine et se battre pour une victoire d’étape."

Wout restera très important pour Roglic

Pour le voir jouer les rouleaux compresseurs en montagne, il faudra en revanche attendre (probablement) la prochaine édition du Tour de France. "Cela n’a rien à voir avec son opération. Nous avions prévu de doser ses forces autrement pendant ce Tour. Ce n’était déjà pas dans nos plans qu’il reste avec les meilleurs en montagne", a expliqué Zeeman.

"Le travail de sape en montagne, on va laisser ça à d’autres coureurs. La raison est simple : Wout ne s’est pas préparé pour cela", ajoute-t-il.

L’importance de van Aert pour l’équipe néerlandaise restera bien évidemment cruciale. "Son rôle pour l’équipe dans la première semaine sera très important. D’une part, il essaiera de gagner et d’autre part, il sera très important pour Roglic, surtout si on aura affaire à des bordures en Bretagne."

Les objectifs du natif d’Herentals resteront principalement les sprints et les contre-la-montre : "c’est sur cela qu’il s’est surtout concentré à l’entraînement", a conclu Zeeman.


►►► À lire aussi : Tour 2021 : Pogacar, van Aert, Alaphilippe et Gilbert sélectionnés dans notre équipe idéale

►►► À lire aussi : Tour de France : découvrez les 23 équipes et 184 coureurs engagés ; 21 Belges prendront le départ


 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK