Tour de France : Lennard Kämna se fait un nom à Villard-de-Lans, Primoz Roglic reste en jaune

Le jeune Allemand Lennard Kämna, 24 ans, a décroché ce mardi la plus belle victoire de sa carrière (la deuxième seulement !) en remportant la seizième étape du Tour de France, qui reliait La Tour-du-Pin à Villard-de-Lans sur la distance de 164 kilomètres.

Deuxième de la treizième étape derrière le Colombien Daniel Martinez vendredi dernier, le coureur de la formation Bora - Hansgrohe a attaqué à une vingtaine de kilomètres de l'arrivée, au sommet de la Montée de Saint-Nizier-du-Moucherotte, et s'est débarrassé de son dernier compagnon d'échappée, l’Équatorien Richard Carapaz (Ineos), deuxième à 1:27.

Le seul Belge dans la bonne échappée du jour, Tiesj Benoot (Sunweb), a terminé à la septième place, à 2:41. Le Français Julian Alaphilippe (Deceuninck - Quick-Step), encore idéalement placé à un kilomètre du sommet de la Montée de Saint-Nizier-du-Moucherotte, a craqué dans le final et s'est classé dixième, à 2:54.

Dans la lutte pour le maillot jaune, rien n'a bougé au sein d'un peloton contrôlé par les coéquipiers du Slovène Primoz Roglic (Jumbo-Visma) malgré une accélération de l'équipe UAE Emirates de son compatriote Tadej Pogacar dans les derniers kilomètres de l'étape. Le maillot blanc, qui a attaqué à 400 mètres de la ligne d'arrivée, conserve 40 secondes de retard sur Primoz Roglic.

En grosse difficulté, le vainqueur du Tour 2019, Egan Bernal (Ineos), a de nouveau perdu énormément de temps et peut oublier le Top 10.

Mercredi, une énorme journée attend les coureurs, avec deux cols classés hors catégorie dans le final, le Col de la Madeleine et le Col de la Loze, une ascension de plus de vingt kilomètres qui présente notamment des passages à plus de 20% lors des sept derniers kilomètres, dessinés sur une ancienne piste de montagne goudronnée depuis l'année passée où les pentes seront très irrégulières.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK