Tour de France : le maillot jaune "dans un coin de la tête" de van Aert

A deux jours du Grand Départ de Brest pour le Tour de France, le puncheur belge Wout van Aert pense au maillot jaune "dans un coin de (sa) tête", a-t-il affirmé ce jeudi.

"Bien sûr que le maillot jaune est dans un coin de ma tête, c’est le rêve de tout coureur. Je suis curieux de savoir comment cela va se passer. Mon coéquipier Mike (Teunissen, ndlr) a déjà pu le porter en 2019 (il avait gagné la 1e étape à Bruxelles, ndlr) et m'a expliqué ce que cela fait. C'est clairement quelque chose que j'ai hâte de connaître".", a déclaré le champion de Belgique en conférence de presse.

Aux côtés du champion du monde Julian Alaphilippe et du Néerlandais Mathieu van der Poel, le coureur de l’équipe Jumbo fait partie des favoris des deux premières étapes, qui proposent beaucoup d’ascensions courtes où son explosivité pourrait s’exprimer. 

"Je n'ai vu les étapes qu'on line", dit Wout van Aert. "Nous allons reconnaître le parcours de la 1e étape aujourd'hui ou demain. De ce que j'ai compris, c'est une étape difficile. Il s'agira d'être prudent tout au long de la journée, sur des routes étroites et sinueuses et pentes raides. Les premières étapes sont destinées aux puncheurs mais aussi aux coureurs de classement qui pourront y viser la victoire. Le rythme sera élevé, ce sera nerveux et le timing sera important dans la finale. A la fin, c'est le plus fort qui l'emportera. Normalement, une arrivée comme celle-là me convient. Espérons que j'aurai encore assez d'énergie à la fin".

Auréolé dimanche de son premier titre national sur la course en ligne, le coureur de 26 ans s’est dit "en meilleure forme" qu’attendu. "Devenir champion de Belgique, c'est vraiment une grosse prestation. Je ne m'attendais pas à l'être cette année. Ce maillot tricolore me motive encore plus pour me montrer au Tour, la plus grande course par étapes de l'année".

A Waregem, van Aert s'est imposé au sprint devant Edward Theuns et Remco Evenepoel. "J'ai étudié mes valeurs et mes watts pour ce sprint, et il s'avère que c'est un de mes meilleurs sprints de la saison. Bien sûr, un sprint à trois, c'est complétement différent d'un sprint massif mais mon départ et mon accélératon éaient bons. Je suis confiant pour les prochains jours quant à mes chances face à des adversaires d'un niveau international", dit le champion de Belgique, vainqueur de deux étapes l'an dernier sur la Grande Boucle.

Mais en plus de ses ambitions personnelles, "le premier week-end de course sera important pour le classement général", que vise le leader de l’équipe Primoz Roglic, dépossédé du maillot jaune par Tadej Pogacar (UAE) à la veille de l’arrivée à Paris en 2020.

"C’est clair que toute l’équipe arrive avec un but principal : un bon classement final pour Primoz. Mais les deux objectifs peuvent aller de pair : aider l’équipe et faire des résultats" sur des étapes, a estimé van Aert.

Depuis son premier Tour en 2019, le Belge a remporté trois étapes et un contre-la-montre par équipes avec Jumbo-Visma. Sa première Grande Boucle avait toutefois été interrompue par une grave blessure.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK