Jour de détresse pour Romain Bardet dans le Soulor et le Tourmalet

Son pire jour sur le Tour de France, le Français Romain Bardet l'a vécu samedi dans l'étape du Tourmalet qu'il a terminée à plus de vingt minutes de son rival national Thibaut Pinot.

En pleine détresse, la valeur sûre du cyclisme français dans les derniers Tours (2e en 2016, 3e en 2017, 6e en 2018) a sombré sur son terrain de jeu, la montagne. Il a rallié l'arrivée à la... 66e place, dans un "gruppetto" avec quatre coéquipiers.

"C'est une journée qui va sans doute marquer notre histoire", a concédé son équipier Mikaël Chérel. "On a vécu une détresse collective, on a tenu à rester solidaire autour de notre leader, on a construit des victoires ensemble, aujourd'hui on a perdu ensemble".

L'explication de cette grosse défaillance ? Elle reste à trouver. "En amont on a travaillé comme les années passées, on a tous œuvré pour arriver au mieux ici", a reconnu Chérel. "Il y a beaucoup d'incompréhension".

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK