Tadej Pogacar : "Roglic paraissait impossible à lâcher"

Tadej Pogacar (UAE Team Emirates) s'est offert un second bouquet sur le Tour 2020 en s'imposant devant le maillot jaune Primoz Roglic au Grand Colombier, dimanche au terme de la 15e étape du Tour de France dans un duel entre Slovènes.
Tadej Pogacar (UAE Team Emirates) s'est offert un second bouquet sur le Tour 2020 en s'imposant devant le maillot jaune Primoz Roglic au Grand Colombier, dimanche au terme de la 15e étape du Tour de France dans un duel entre Slovènes. - © DAVID STOCKMAN - BELGA

Tadej Pogacar (UAE Team Emirates) s’est offert un second bouquet sur le Tour 2020 en s’imposant devant le maillot jaune Primoz Roglic au Grand Colombier, dimanche au terme de la 15e étape du Tour de France dans un duel entre Slovènes.

"Au début, nous avons placé Marcato mais c’était un mouvement stratégique. C’était une journée difficile, la Jumbo a bien contrôlé la course et imprimé un tempo d’enfer, beaucoup de coureurs se sont fait larguer", a déclaré Pogacar après la course. "Dans les derniers kilomètres, je me sentais prêt pour sprinter mais ça n’aurait pas marché d’attaquer, Roglic paraissait impossible à lâcher".

S’il n’a pu lâcher Roglic, Pogacar, 2e du général à 40 secondes de son compatriote, peut encore rêver du podium final à Paris. Ce n’est pas le cas d’Egan Bernal (Ineos Grenadiers). Le vainqueur sortant du Tour a explosé à 13 km de l’arrivée, et a fini l’étape à 7 : 20 du vainqueur.

"Je pense que maintenant, Egan Bernal n’est plus un rival", dit le coureur slovène de 21 ans. "Il a craqué mais un autre jour, cela peut m’arriver ou même à Primoz. En tout cas, il y a encore des opportunités. Dans le final, Richie a attaqué le premier et c’était parfait pour moi. J’ai répondu et ça s’est bien passé, c’est formidable de s’imposer deux fois. C’est très difficile de ne plus avoir deux coureurs comme Aru et Formolo, mais nous avons prouvé que nous sommes toujours dans la course. Si l’occasion se présente, je porterai avec plaisir le maillot jaune et je pense que nous serons capables de le défendre".

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK