Trentin d'un cheveu devant Sagan à Nancy

Trentin d'un cheveu devant Sagan à Nancy
5 images
Trentin d'un cheveu devant Sagan à Nancy - © Tous droits réservés

L'Italien Matteo Trentin (Omega Pharma-Quick Step) s'est adjugé la victoire dans la 7e étape du Tour de France cycliste, courue vendredi entre Epernay et Nancy (234,5 km). Il a remporté d'un pneu le deuxième plus long parcours de cette édition 2014 devant le Slovaque Peter Sagan (Cannondale). Le Français Tony Gallopin (Lotto-Belisol) se classe 3e. Sep Vanmarcke (Belkin), premier Belge, a pris la 9e place.

L'Italien Vincenzo Nibali (Astana) a conservé le maillot jaune de leader du classement général. Il compte toujours 2 secondes d'avance sur son équipier le Danois Jakob Fuglsang et 44 sur Sagan.

Le champion de Suisse Matin Elmiger (IAM), qui a animé la course par une échappée de 209 kilomètres, reçoit le prix de la combativité.

Samedi, la 8e étape longue de 161 km mènera les coureurs de Tomblaine à Gérardmer La Mauselaine où l'arrivée sera jugée au sommet d'un col de 3e catégorie (1,8 km à 10,% et un passage à 13%). Deux autres cols de 2e catégorie, la Croix de Moinats (7,6 km à 6%) et de Grosse Pierre (3 km à 3,5 %) le précéderont à 19 et 11 km de l'arrivée.

Les résultats

17h12 - Victoire de Sagan

Dans un final haletant, marqué par l'attaque de Greg Van Avermaet et plusieurs chutes, dont celle - à nouveau - de Jurgen Van de Broeck et Andrew Talansky, Trentin remporte le sprint du groupe des leaders. Il devance d'un cheveu Peter Sagan et Tony Gallopin.

16h54 - Chute dans la descente de la Côte de Maron

Dans la descente de la Côte de Maron, Tejay Van Garderen est accroché par un coureur Europcar. L'Américain se retrouve au sol.

16h47 - Regroupement et Voeckler attaque

Les deux échappés sont repris au pied de la première difficulté du jour: la Côte de Maron. Dans l'ascension de celle-ci, Thomas Voeckler attaque et part seul. Derrière, Orica mène la chasse, pour Simon Gerrans.

Le train des Orica est élevé et les sprinters lâchent un à un. Thomas Voeckler est repris avant la fin de l'ascension.

16h20 - Plus que 2 hommes devant

Sur une accélération à 44 km de l'arrivée d'Elmiger, le groupe d'échappés explose. Seul Huraski suit le champion de Suisse.

A 40 kilomètres de l'arrivée, les 4 hommes décramponnés sont repris par le peloton. Il n'y a donc plus que 2 hommes devant, avec 1 minute d'avance.

15h38 - Abandon du benjamin du Tour

Danny Van Poppel quitte le Tour. Il était le plus jeune coureur dans cette édition du Tour de France. Simon Yates (Orica) devient le nouveau benjamin du peloton.

15h04 - Il reste 100 kilomètres

Cannondale contrôle toujours l'échappée, qui a connu à un moment une avance de plus de 4 minutes. L'écart à 98 kilomètres de l'arrivée est d'un peu plus d'une minute.

12h53 - Abandon de Stef Clement sur chute

11h53 - Départ de l'étape, 6 hommes en tête

Le départ est donné pour le deuxième étape la plus longue de l'édition 2014 du Tour de France. 189 coureurs sont sur la route. Il n'y a aucun non-partant. Le temps est gris mais non pluvieux.

6 hommes s'échappent en deux temps, dès le début de la course: Elmiger (IAM), Huzarski (NetApp), Pichot (Europcar), Busche (Trek), Edet (Cofidis) et Delaplace (Bretagne). Ils passent au km 12 avec 2'10'' d'avance sur le peloton.

Cannondale décide de mener le train du peloton.

Le profil

Le profil de la fin d'étape

Les cols et côtes

Km 217.5 - Côte de Maron (catégorie 4)
Km 229.0 - Côte de Boufflers (catégorie 4)

L'avis de Thierry Gouvenou, sur le site du Tour de France:

"C'est une étape compliquée à gérer, et pas seulement parce qu'elle est longue de 234,5 km. Deux grosses bosses sont en effet programmées dans le final, dont l'une, située à cinq kilomètres de l'arrivée, propose des passages à 8 %. Dans ces conditions, les équipes de sprinteurs prendront-elles la course en main, avec le risque de voir leur leader sauter dans le dernier raidillon ? C'est à voir. N'oublions pas qu'il reste encore deux semaines, et que certaines formations pourraient déjà avoir intérêt à ménager leurs forces. Bref, j'imagine une journée assez tactique, corsée par un final haletant. On peut supposer que le peloton n'arrivera pas groupé à Nancy."

Les favoris de la rédaction

***: Sagan, Gerrans, Van Avermaet
**: Valverde, Cancellara
*: Bakelants, Dumoulin, Voeckler

Et aussi

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK