Daryl Impey s'impose au sprint devant Benoot au terme d'une échappée gagnante

Daryl Impey (Mitchelton-Scott) s’est imposé sur la 9ème étape du Tour de France qui reliait Saint-Etienne à Brioude sur 170,5 kilomètres. Le coureur sud-africain a été le plus malin dans l'échappée de 15 coureurs qui s'est formée rapidement dans cette étape. Tiesj Benoot et Daril Impey ont été les deux derniers à résister à cette échappée, ils sont arrivés ensemble à Brioude où Impey a déposé le Belge sur la ligne. Le peloton est arrivé largement derrière, distancé par moment de 14 minutes. Pas de victoire française le jour de la fête nationale donc, mais nos voisins se consoleront avec le maillot jaune qui reste sur les épaules de leur chouchou, Julian Alaphilippe. Statu quo dans les autres maillots distinctifs. 

Résumé de l'étape

Le premier fait marquant de cette étape est la chute de De Marchi. Le dernier compagnon d’échappée de De Gendt ce samedi, chute lourdement sur son visage. Le coureur italien semble assommé… Il bouge les jambes mais ne se relève pas. Le CCC est forcé à l’abandon, blessé au visage.

Après plusieurs petites tentatives, une échappée se forme. Elle est composée de 14 coureurs. Pöstlberger, Naesen, Garcia Cortina, Tratnik, T.Martin, Clarke, Impey, Stuyven, Roche, Herrada, Benoot, Sicard, Boasson Hagen et Delaplace. Le groupe prend rapidement plus de deux minutes d’avance.

Tiesj Benoot prend les dix points du classement du maillot à pois en haut du Mur d’Aurec-sur-Loire, col de première catégorie.

L’écart dépasse ensuite largement les dix minutes pour les hommes de tête. Le peloton reste à distance.  

A une soixantaine de kilomètres de la ligne d’arrivée, il y a du mouvement parmi l’échappée. Impatients, Clarke et Tranik tentent de s’en aller, sans succès. Mais l’écart avec le peloton s’accroît encore. Stuyven, Benoot et Garcia Cortina tentent aussi leur chance, en vain également. Mais Pöstlberger parvient lui à creuser l’écart. Le coureur Bora se lance à l’assaut des 35 kilomètres restant. Il prend jusqu’à 13 minutes d’avance sur le peloton, et environ 45 secondes sur le reste de l’échappée, "les poursuivants".

Une autre attaque écrème l’échappée. Oliver Naesen surgit pour initier une poursuite contre Pöstlberger. Ils sont sept à s’en sortir. Oliver Naesen (AG2R), Jasper Stuyven (Trek), Daryl Impey (Mitchelton-Scott), Marc Soler (Movistar), Tiesj Benoot (Lotto-Soudal), Jan Tratnik (Bahrain-Merida) et Nicolas Roche (Sunweb). Dans la côte de Saint-Just, dernière ascension du jour ce groupe reprend Pöstlberger. Roche et Benoot font l’ascension à l’avant. Suivis de près par Stuyven, Naesen et Impey. Ce dernier rejoint Benoot et Roche à l’avant. À 8km de l’arrivée, Benoot attaque une nouvelle fois. Impey le suit et ils partent à deux. Le Belge relaie jusqu’au bout, de façon un peu inexplicable puisqu’il n’a aucune chance au sprint face au Sud-Africain. Cela se confirme à l’arrivée. Impey cloue Benoot sur place à quelques mètres de l’arrivée. Il s’impose à Brioude pour cette neuvième étape.

Le direct commenté de la course

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK