Groenewegen double la mise à Amiens, Van Avermaet reste en jaune

Dylan Groenewegen (LottoNL-Jumbo) a remporté la 8e étape du Tour de France à Amiens. Sa deuxième victoire en deux jours sur cette Grande Boucle. Greg Van Avemaet (BMC) conserve la tête du Général et abordera les pavés du Nord avec le maillot jaune.

Entre Dreux et Amiens, le peloton a une nouvelle fois décidé de musarder. Les velléités offensives sont quasi inexistantes. Marcus Burghardt (Bora-Hansgrohe) s’offre une courte sortie et un petit show. Après quelques minutes à l’avant, l’Allemand s’arrête sur le bas-côté, se mue en supporter et applaudit ses collègues.

Laurens Ten Dam (Sunweb) se glisse lui à " l’insu de son plein gré " dans l’échappée avant de se relever. Il laisse ses acolytes – Fabien Grellier (Direct Energie) et Marco Minaard (Wanty-Groupe Gobert) – ouvrir la route en direction de la Picardie. Le peloton garde le duo sous contrôle.

A mesure que la cité de Jules Verne se rapproche, le rythme s’accélère sous l’impulsion des deux Lotto (Jumbo et Soudal) et de Quick-Step. Grellier insiste un peu plus que Minaard mais les deux sont repris dans les dix derniers kilomètres. Gilbert démarre dans les rues d’Amiens pour tenter d’éviter le sprint. En vain. Les sprinters peuvent s’expliquer sur le Boulevard Faidherbe. 

Et comme ce vendredi, c'est Dylan Groenwegen qui se montre le plus rapide. Il devance Andre Greipel (Lotto-Soudal) et Fernando Gaviria (Quick Step), tassé par l'Allemand le long des barrières. En ce 14 juillet, le premier Français est Arnaud Démarre (Groupama-FDJ) 7e.

Dan Martin (UAE Team Emirates), vainqueur à Mûr-de-Bretagne, est tombé à moins de 17 kilomètres de l’arrivée. Accompagné de Julian Alaphilippe (Quick Step) et de quelques équipiers, il a franchi la ligne à 1'15 du vainqueur.

Les réactions d'après course :

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK