Saugrain sur la mise à l'écart de Froome : "La décision d'ASO est courageuse et sage"

Saugrain sur la mise à l'écart de Froome : "La décision d'ASO est courageuse et sage"
Saugrain sur la mise à l'écart de Froome : "La décision d'ASO est courageuse et sage" - © Tous droits réservés

ASO a décidé de ne pas autoriser Chris Froome à prendre le départ de la Grande Boucle. Lassé d'attendre le verdict de l'UCI dans une affaire (contrôle "anormal" pendant la Vuelta) qui a éclaté en décembre 2017, l'organisateur du Tour de France a pris les devants. Une décision saluée par Cyril Saugrain.

"La décision d'ASO a, au moins, le courage de venir pallier les non-décisions de l'UCI qui depuis le début de saison aurait déjà dû se prononcer", souligne Cyril Saugrain, notre consultant. "L'Union cycliste internationale aurait en tout cas dû trouver des solutions pour éviter de mettre les organisateurs dans des situations plutôt complexes. Alors qu'ils œuvrent pour aller dans le bon sens. En cela, la décision d'ASO est courageuse et sage."

Selon Saugrain, le système actuel "incite" les équipes à faire traîner les choses. "La situation est relativement floue et pose beaucoup de problèmes. Pour le cyclisme, il serait plus simple qu'on ait des suspensions à titre provisoire. Cela inciterait les équipes à régler les choses rapidement pour permettre à leur coureur de courir le plus vite possible. Alors qu'aujourd'hui on est plutôt dans une situation où finalement - comme on permet aux coureurs de s'aligner en course - l'équipe a plutôt intérêt à faire durer les choses avec des recours pour que la saison passe et qu'on arrive peut-être à une suspension qui surviendrait au mois de novembre. En fait, c'est la non-décision de l'UCI (depuis septembre 2017) qui fait qu'on se retrouve dans cette situation-là."

Le coureur, "récusé", a réagi et a porté l'affaire devant la Chambre arbitrale du sport (CAS) du comité olympique français. L'UCI a, lui, promis de positionner avec le Grand Départ en Vendée. "J'ai toujours dit que nous ferions connaître la position générale de l'UCI avant le Tour, ce sera le cas. Il part samedi prochain, donc on s'exprimera dans le courant de la semaine", a déclaré le Français David Lappartient à Mantes-la-Jolie, près de Paris, en marge des Championnats de France.

Froome pourrait donc - contre la volonté des organisateurs - être au départ. Il y a des précédents.

 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK