Remco Evenepoel : "Voir deux gars de 22 ans gagner le Tour de France, ça motive"

La RTBF a profité de la dernière étape du Tour de France pour prendre des nouvelles de Remco Evenepoel. Notre compatriote va "bien" et fait "des progrès chaque jour". Il a aussi donné son avis sur la victoire de Tadej Pogacar. Un an après Egan Bernal, ce nouveau succès d’un coureur de 22 ans motive le vice-champion du monde du contre-la-montre.

36 jours après sa terrible chute dans la descente de Sormano, Remco se sent "bien". "Je fais des progrès chaque jour. Je me sens bien. Je reste calme. Je ferai des tests la semaine prochaine et on verra les résultats et comment les choses vont évoluer", explique-t-il, interrogé via Skype par Rodrigo Beenkens pendant la 21e étape du Tour.

"Je ne me rappelle plus comment j’ai touché le mur. Les dernières images dont je me souviens, c’est que je regardais vers le sol, que je voyais un trou noir et je ne voyais pas où j’allais tomber".

"Heureusement il y avait les courses qui ont fait passer les après-midi un peu plus vite"

A l’arrêt depuis sa chute, Evenepoel est à 59 kilos, "le poids que je devais avoir pour le Giro". "Je fais des petits pas vers l’avant tous les jours. C’est bon pour le moral. Ce ne sont que des nouvelles positives. Même si évidemment passer de rouler tous les jours à rien du tout, c’est très dur. Heureusement il y avait les courses (le Tour, Tirreno) qui ont fait passer les après-midi un peu plus vite".

En spectateur attentif, Remco a constaté qu’il fallait pouvoir se montrer patient. "S’il y a un chrono à la fin, on peut gérer les trois semaines. Il faut suivre, suivre et ne pas faire d’erreurs stupides et puis si tu te sens bien le dernier jour tu peux faire éclater le peloton. Ce que Pogacar a montré est extraordinaire. Roglic a dit qu’il a été mauvais. C’est dommage pour lui qu’il ait connu sa mauvaise journée au plus mauvais moment".

"Le combat d’hier, c’est incroyable à voir"

Gagner le Tour reste un rêve pour notre jeune compatriote. "Il y a trois grands tours mais le Tour de France est un peu au-dessus. C’est la plus grande course de l’année".

Dans le sillage de Pogacar, la nouvelle génération avance en rangs serrés avec Sivakov, Sosa, Kuss, ... La concurrence s’annonce rude dans les prochaines années. "C’est bien qu’il y ait une vraie "guerre". Cette année il y a eu un vrai duel entre les deux Slovènes mais aussi une vraie bagarre pour la troisième place. C’est beau à voir. Le combat d’hier, c’est incroyable à voir. C’est un super spectacle. C’est une bonne chose qu’il y ait plusieurs gars qui se battent pour la victoire."

Priorité aux JO en 2021


Cela le motive plus que cela ne lui met la pression. "Voir deux gars de 22 ans gagner le Tour, ça motive. Normalement je roulerai les JO, je devrai donc faire des choix parce que ce n’est pas possible de combiner le Tour et les Jeux. En décembre, on devrait savoir si les Jeux auront lieu ou pas. Et là on verra quel grand tour je disputerai", annonce-t-il.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK