Andy Schleck : "Cette première étape est la plus nerveuse du Tour"

Première étape nerveuse, Bernal favori : les confidences d’Andy Schleck
Première étape nerveuse, Bernal favori : les confidences d’Andy Schleck - © Tous droits réservés

Le jour J est arrivé. C'est ce samedi que le grand départ du Tour de France sera donné à Bruxelles. Les 176 coureurs du peloton s'élanceront à 12h de la rue de la Montagne de la Cour, près de la Place Royale, passeront par la Grand Place, avant le départ réel, qui sera donné boulevard Mettewie à Molenbeek vers 12h25. La 1e étape du 106e Tour de France sera longue de 194,5 kilomètres.

"C'est l'étape la plus nerveuse du Tour, beaucoup de favoris peuvent la gagner. Je pense à Sagan, Groenewegen, Alaphilippe ou Van Aert. L'arrivée est en montée et c'est sinueux. Mon favori se nomme Groenewegen, il est motivé et en forme. Cette étape, c'est un peu le grand casino. Avec les routes étroites et les pavés en Belgique. Je pense qu'on va voir des surprises car je ne suis pas convaincu que tout le monde va arriver dans le même temps. Ca va casser à gauche à droite et il va y avoir des chutes à mon avis", a précisé Andy Schleck à notre micro.

Et le vainqueur de l’édition 2010 d’analyser : "Le Tour n’a plus été aussi ouvert depuis 2008 je trouve. On voit par exemple un coureur comme Fuglsang, qui a de la pression sur les épaules, ou Bernal, qui a fait une très belle saison déjà et qui grimpe mieux que Thomas. Le problème avec lui, c’est qu’il est jeune et n’a pas encore beaucoup d’expérience sur une course de trois semaines. Valverde aussi est prêt pour ce Tour, qui va se jouer dans la montagne. Il pourrait être une surprise dans une équipe Movistar qui vient avec trois leaders (ndlr : Landa et Quintana sont les deux autres). Ineos et Movistar sont les équipes les plus fortes sur papier. Il ne faut pas oublier Pinot et Bardet non plus. Si je dois miser sur un coureur, je choisis Bernal. J’adore sa manière de rouler."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK