Pogacar remporte la 15e étape devant Roglic, Bernal perd plus de 7 minutes

La 15e étape allait faire des dégâts avec l’ascension du Grand Colombier et ce sont Bernal et Quintana qui en ont fait les frais. Jumbo Visma a imprimé un rythme de fou, sans que cela ne sourît à Roglic qui termine derrière Pogacar. Le Slovène remporte sa seconde victoire sur le Tour.

Résumé de l’étape :

C’est parti à bloc pour cette 15e étape. Dès le drapeau abaissé, les rouleurs tentent d’accrocher l’échappée du jour. Les coureurs sont pleins d’énergie (54km/ en moyenne en ce début d’étape). Car avant d’aller se farcir trois cols, il y a d’abord des points à aller chercher lors du sprint intermédiaire.

A noter deux chutes d’Higuita qui devra abandonner quelques kilomètres plus loin. Huit coureurs arrivent enfin à s’échapper dont Trentin. L’Italien s’est glissé dans l’échappée et prend 20 points lors du sprint intermédiaire.

Derrière, c’est Bennett qui a devancé Sagan qui reprend quelques petits points qui coûteront cher dans la balance à la fin du Tour.

Et alors que le premier col du jour arrive, Jumbo Visma se met à rouler et garde les hommes de tête à moins de 5 minutes. Un premier col finalement passé sans encombre et sans attaque d’un des favoris. Mais pas le temps de respirer, le peloton se dirige vers le Col de la Biche. Si Carapaz, Van Baarle et Amador sont distancés dans le dernier kilomètre de cette Montée de la Selle de Fromentel, la descente va leur permettre de se replacer dans le peloton.

Place au col de la Biche, 2e difficulté de la journée. C’est l’ascension la plus courte de la journée : 6,9 kilomètres à 8,9% de pente moyenne. Jumbo Visma contrôle bien dans la montée. Les choses sérieuses ne sont pas pour tout de suite. Devant Gogl continue de mener la course mais qui se fait rattraper par Pierre Rolland qui passe en tête dans le sommet du second col.

Finalement, le 2e col de la journée est passé sans encombre comme on pouvait s’y attendre. Et le peloton se dirige vers l’un des cols les plus difficiles du Tour de France, le Grand Colombier.

Et le premier à mettre le feu aux poudres c’est, Wout van Aert. En mettant la cadence, le Belge fait exploser pas mal de coureurs dont Quintana et Bernal. La performance de van Aert est incroyable et cède le relais à moins de 9km du sommet. L’équipe de Roglic est tout simplement intouchable dans cette fin d’étape.

Finalement à 7km de l’arrivée, Adam Yates attaque. Une attaque qui ne donne rien, Jumbo Visma contrôle via Dumoulin.

Dans les tout derniers kilomètres, Roglic tente une sortie, mais c’est finalement Pogacar qui vient coiffer tout le monde sur la ligne. Bernal perd plus de 7 minutes, Quintana 3'51''.

Au général, Roglic devance Pogacar de 40 secondes et le Colombien Rigoberto Uran de 1:34, à la veille de la seconde journée de repos. Mardi, ce sera une nouvelle étape de montagne: 164 km entre La Tour-du-Pin et Villard-de-Lans.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK