Philippe Gilbert déçu: "Je veux gagner une étape, mais c'est difficile sur le Tour"

Désigné par Quick-Step Floors avec le Français Julian Alaphilippe pour attaquer dans le final de la 5e étape du Tour de France mercredi, Philippe Gilbert a terminé 3e du sprint derrière le Slovaque Peter Sagan et l'Italien Sonny Colbrelli. Le Liégeois pouvait aussi viser le maillot jaune de Greg Van Avermaet qui finit 7e et conserve sa tunique.

"C'est dommage", a confié Philippe Gilbert à notre micro, toujours 3e au général, mais avec un gain de 2 secondes, désormais à 3 secondes de Van Avermaet. "La montée était plus rapide que prévue. L'objectif était clair, Julian pour le sprint. Je devais attaquer au pied la dernière montée. J'étais en bonne position dans le dernier virage et j'espérais faire parler ma vitesse pour prendre un peu d'avance, mais tout le monde est resté dans la roue malheureusement. Je pensais vraiment que ce serait plus dur. Ils ont annoncé 12%, mais je ne pense pas que c'était autant. Julian était aussi bien placé, mais c'était rapide et tu perds vite 5, 6 mètres. Maintenant, finir 3e ou 10e, c'est pareil, c'est la victoire qui compte. Je ne fais pas une fixation sur le maillot jaune, je veux gagner une étape. Mais sur le Tour, c'est difficile, tu roules avec les meilleurs. Demain (jeudi), il y a une nouvelle chance avec un final un peu similaire, mais ce sera sans doute aussi une autre course. J'essaierai encore."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK