Peut-on rêver d'une victoire belge sur un chrono du Tour, 34 ans plus tard ?

Yves Lampaert, Geraint Thomas et Wout van Aert
Yves Lampaert, Geraint Thomas et Wout van Aert - © RTBF - Belga

Il y a 34 ans, Erik Vanderaerden décrochait sur le Tour de France 1985 la dernière victoire d'un coureur belge sur un contre-la-montre individuel de la Grande Boucle. Avec Wout van Aert et Yves Lampaert au départ, la Belgique n'a sans doute jamais semblé aussi bien armée pour briser plus de trente années de disette...

Wout van Aert, sacré Champion de Belgique de la spécialité il y a quelques semaines, s'est économisé jeudi lors de la première journée dans les Pyrénées.

Vainqueur du chrono du Dauphiné et du contre-la-montre par équipe dans les rues de Bruxelles il y a quelques jours, WVA a déjà réussi son - premier - Tour en remportant aussi une étape au sprint, lundi à Albi. C'est donc sans pression qu'il prendre le départ tout à l'heure, sur le coup de 15h30, dans les rues de Pau.

"Geraint Thomas et Tony Martin (son équipier, ndlr) sont les favoris, a déclaré jeudi soir Wout van Aert. Tony et moi-même travaillons ensemble pour faire de notre mieux et je pense que d'autres coureurs du classement général brilleront. Ils doivent y aller à fond. Egan Bernal peut-être, Yves Lampaert peut-être aussi..."

Yves Lampaert, vainqueur du contre-la-montre du dernier Tour de Suisse, a lui aussi beaucoup travaillé pour son équipe, et annonçait lors de la journée de repos qu'il allait profiter de ce chrono pour souffler un peu. Un coup de bluff ? On en saura plus lorsqu'il s'élancera, à 14h34...

"J'ai déjà donné beaucoup ces derniers jours. Je ne m'attends donc pas à finir dans le temps des meilleurs, a souligné le coureur de la formation Deceunink-Quick Step. Il vaudra donc mieux que je profite du chrono pour souffler un peu, surtout que le week-end qui nous attend dans les Pyrénées s'annonce très dur."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK