Offredo : "Prendre un bidon dans le final ne change pas la course"

Tous les jours, Jérôme Helguers tend son micro à un des acteurs de la Grande Boucle pour un focus. Yoann Offredo évoque  les petits trucs et astuces des coureurs quand ils sont en difficultés.

Uran, Bennett et Pauwels ont été sanctionnés par le jury des commissaires pour ravitaillement non-autorisé. Même si la pénalité a été annulée par l'UCI, Offredo estime que ce règlement n'a "pas lieu d'être". "C'est déjà très compliqué pour certains coureurs comme moi de rentrer dans les délais et pour moi ça ne change pas la course de prendre un bidon".

"Parfois, on reste un peu accroché à un bidon", reprend le Français de Wanty-Groupe Gobert. "Ça montre que les coureurs ne sont pas des machines. On a tous des défaillances, on a tous des moments un peu compliqué. C'est mental aussi. Cela aide de voir qu'il y a des gens qui nous soutiennent".

Les bidons collés, les rétro-poussettes sont-ils plus fréquents à l'arrière de la course ? "Il ne se passe pas grand-chose dans le Gruppetto. Il y a surtout de la solidarité entre les coureurs. Avec tous les spectateurs présents, on doit aussi suivre le règlement", assure Offredo.
 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

Recevoir