Naesen et Van Avermaet, à l'attaque, s'avouent vaincus : "Søren Kragh Andersen était très fort"

Les Belges Greg Van Avermaet (CCC) et Oliver Naesen (AG2R La Mondiale), à l'attaque ce vendredi, ont dû se contenter respectivement des quatrième et cinquième places à l'arrivée de la 19ème étape du Tour de France remportée par Søren Kragh Andersen (Sunweb). Ils visaient la victoire, mais ils n'ont rien pu faire lorsque le Danois a lancé son attaque décisive.

"C'est très frustrant, on sentait qu'il y avait des ouvertures car Jumbo-Visma voulait laisser sortir un groupe, a souligné Oliver Naesen au micro de la RTBF. Mais quand on s'est pris le contre très puissant de Søren Kragh Andersen, cela ne roulait plus comme il fallait, et c'était fini. Matteo Trentin venait d'attaquer, et tout le monde était à 100% pour revenir. C'est lui qui a contré, et c'était le bon moment. Un peu la loterie. J'ai encore attaqué plein de fois, mais je n'allais nulle part. J'ai fait le maximum."

J'étais content d'être dans l'échappée pour la victoire, c'était important, a pour sa part dévoilé Greg Van Avermaet. On était un bon groupe, mais ce n'était pas possible de gagner. Søren Kragh Andersen était très fort, il a lancé la bonne attaque au bon moment. Pour nous, ce n'était pas possible de suivre. On était tous à bloc après l'attaque de Matteo Trentin. Il a tout de suite pris vingt secondes d'avance, et c'était fini pour nous."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK