Miguel Angel Lopez "chez lui" au sommet du col de la Loze

Miguel Angel Lopez a levé les bras mercredi au sommet du terrible col de la Loze, point culminant de cette 107e édition du Tour de France. Le Colombien de 26 ans s'est offert une victoire de prestige pour sa première participation à la Grande Boucle. " À 2.000 mètres je me sens chez moi", a déclaré le coureur de l'équipe Astana après l'arrivée de la 17e étape.

"Je suis très content et ému parce que j'ai tellement travaillé à la maison, soutenu par mon épouse, mon fils. Ça n'a pas été facile d'en arriver là", a expliqué 'Superman', qui n'a pas hésité à leur dédier cette victoire. "C'est compliqué de me trouver loin d'eux, c'est la partie la plus difficile de mon métier".

"J'avais confiance aujourd'hui parce que je me sentais sur mon terrain. À 2.000 mètres d'altitude je me sens chez moi. Mon équipe et moi avons toujours été présents, à la lutte pour les places d'honneur. Nous avons beaucoup rêvé de ce moment et personne n'a perdu la foi pour batailler jour après jour. Mes coéquipiers ont fait un travail parfait du début à la fin, ils ont laissé leur peau sur la route pour moi, Omar Fraile en particulier qui m'a surpris dans la montée au col de la Madeleine. On mérite cette victoire", a ponctué Lopez, interrogé par l'organisation.

Grâce à sa victoire devant les Slovènes Primoz Roglic et Tadej Pogacar, respectivement premier et deuxième du général, Miguel Angel Lopez a grimpé sur la troisième place du podium provisoire. Il pointe à 1:26 de Roglic.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK