Tour de France : La 18ème étape pour Kwiatkowski, les pois pour Carapaz, Van Aert troisième

Le Polonais Michal Kwiatkowski (Ineos Grenadiers) a remporté ce jeudi la 18ème étape du Tour de France, la dernière dans les Alpes, disputée entre Méribel et La Roche-Sur-Forron sur la distance de 175 kilomètres. Au terme d'une très longue échappée, il a devancé "au ralenti" son coéquipier Richard Carapaz, deuxième. Le Belge Wout van Aert (Jumbo Visma) s'est classé troisième en remportant en surclassement le sprint du groupe des favoris, près de deux minutes derrière le duo Ineos.

Quatrième de l'étape derrière son coéquipier, le Slovène Primoz Roglic (Jumbo Visma) conserve le maillot jaune et 57 secondes d'avance sur son compatriote Tadej Pogacar (UAE Emirates), cinquième de l'étape. Miguel Angel Lopez (Astana), vainqueur de la 17ème étape mercredi, a perdu une seconde sur les deux Slovènes dans l'aventure. Le Colombien reste solidement accroché à la troisième place, à 1'27" de Primoz Roglic.

Il s'agit de la première victoire d'étape sur un Grand Tour de Michal Kwiatkowski, vainqueur notamment, au cours de sa carrière, des Strade Bianche, de Milan-Sanremo, du Grand Prix de l'E3 et des Championnats du Monde en 2014. Le Polonais ne s'était plus imposé depuis plus de deux ans !

Richard Carapaz, à l'attaque pour la troisième fois en l'espace de trois jours, n'a pas disputé la victoire à son coéquipier.  L’Équatorien a été récompensé de ses efforts puisqu'il s'est emparé du maillot à pois (74 points), huit longueurs devant Tadej Pogacar.

Dans la lutte pour le Top 5, Adam Yates (Mitchelton-Scott) et Rigoberto Uran (Education First) sont les grands perdants du jour. Tout profit pour Richie Porte (Trek-Segafredo), pourtant victime d'une crevaison, et Mikel Landa (Bahrain-McLaren), passé à l'offensive et "récompensé" de son audace.

Richard Carapaz et Michal Kwiatkowski, orphelins de leur leader Egan Bernal chez Ineos Grenadiers, sont passés très tôt à l'attaque dans cette ultime étape alpestre. Thomas De Gendt (Lotto Soudal), qui faisait également partie de la bonne échappée, n'a pas été en mesure de suivre le rythme du duo de chez Ineos. Marc Hirschi (Sunweb), qui avait lui réussi à accrocher la roue des leaders en compagnie de Pello Bilbao (Bahrain-McLaren), est lui tombé dans la descente du Col des Saisies et n'a jamais été en mesure de revenir sur les hommes de tête, ce qui lui a coûté le maillot à pois.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK