Tour de France : Pogacar gagne le chrono des Belles Filles, renverse Roglic et s'empare du maillot jaune

Tadej Pogacar (UAE Team Emirates) a remporté le contre-la-montre de la Planche des Belles Filles, 20e étape du Tour de France. Mais le jeune Slovène a surtout réussi a gommé son retard sur Primoz Roglic (Jumbo-Visma).

Le prodige de Komenda a renversé le Tour et s’est emparé du maillot jaune à la veille de l’arrivée à Paris ! Il accroche une troisième étape sur ce Tour, mais celle-ci a certainement une saveur incomparable. Wout Van Aert (Jumbo-Visma) a pris un très belle quatrième place.


►►► À lire aussi : Pogacar ne réalise toujours pas : "Je suis en train de rêver"
►►► À lire aussi : Roglic affiche sa grande classe malgré la déception de la perte du maillot jaune



La Planche des Belles-Filles a été fidèle à sa légende. A chaque fois que le Tour y est venu, le maillot jaune a changé d’épaule. Même si très peu avait envisagé ce scénario ce matin à Lure quand 57 secondes séparaient les deux Slovènes à l’avantage du plus âgés des deux.

Pogacar a été phénoménal mais Roglic est passé à travers. Lui le spécialiste du chrono s’est écroulé dans la terrible montée des Vosges. Crispé sur sa machine, Rogla a connu un jour sans. Il a semblé pédaler "carré" tout simplement. Sur la ligne le vainqueur de la dernière Vuelta concède 1 minute et 56 secondes.

Conséquence directe, le maillot jaune change de main. Pogacar double son compatriote et s’installe au sommet du classement avec 59 secondes d’avance. Richie Porte (Trek-Segafredo) grimpe sur le podium.

La classe de Roglic

Podgi opère une véritable razzia. Au jaune, à l’étape et au maillot blanc, il ajoute le maillot à pois. On ne verra pratiquement que lui ce dimanche sur le podium des Champs Elysées. Il devient également le deuxième plus jeune vainqueur de l’histoire du Tour. A deux jours de ses 22 ans.

Assis sur le bitume, à bout de forces, Roglic a pris le temps de digérer son immense déception. Une fois debout, sa première action a été d’aller féliciter son compatriote. Un geste de très grande classe. Après 11 jours en jaune, il touchait son rêve du bout des doigts. Une tornade nommée Pogacar l’a brisé. Au moment de commenter sa performance, le jeune slovène paru déboussolé parce qu’il venait d’accomplir.

Cavagna leader pendant trois heures, Van Aert solide

En tête à tous les pointages, le champion de France de la spécialité dépose littéralement Tony Martin (Jumbo-Visma) dans l’ascension de la Planche des Belles-Filles. Impressionnant de puissance, il rattrape aussi Nikias Arndt (Sunweb), parti six… minutes devant lui. Le rouleur de Deceuninck-Quick Step est le premier coureur à passer sous l’heure au terme des 36,2 km du jour. Et largement puisqu’il rejoint le sommet en 57 minutes et 54 secondes.

Sa référence va tenir plus de trois heures. Jusqu’au passage de Wout van Aert (Jumbo-Visma). Parti plus prudemment que Cavagna, notre compatriote a fait la différence sur les pentes qui mènent aux Belles-Filles, gravies avec un vélo traditionnel. Il lui a collé une minute pour finir en 57’26’’. De quoi booster sa confiance pour les Mondiaux d’Imola même s’il devra se méfier de son équipier Tom Dumoulin qui a été dix petites secondes plus vite (57’16’’).

Mais tout cela s’était avant le show Pogacar.

 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK