Les médecins de RadioShack n'emploient pas le Xipamide

Frank Schleck
Frank Schleck - © Belga/AFP

RadioShack a annoncé avoir décidé, en accord avec son coureur, de renvoyer immédiatement Frank Schleck du Tour de France dès l'annonce par l'UCI, l'Union cycliste internationale, de son contrôle positif à un diurétique lors de la 13e étape du Tour de France samedi dernier.

Dans un communiqué transmis dans la soirée, RadioShack a expliqué qu'il restait "attaché à la plus grande transparence. Après avoir été informé par l'UCI de la présence de xipamide dans l'échantillon d'urine de Frank Schleck le 14 juillet, l'équipe a décidé de renvoyer immédiatement Frank Schleck du Tour de France. Bien que le résultat anormal d'un échantillon A ne l'oblige pas, Mr. Schleck et l'équipe pensent que c'est la meilleure chose à faire, afin de permettre au Tour de France de poursuivre dans le calme et permettre à Frank Schleck de préparer sa défense."

RadioShack a tenu aussi à souligner dans son communiqué que le diurétique incriminé n'est pas utilisé par son équipe médicale. La formation luxembourgeoise ne s'explique pas, pour l'instant, la présence de ce produit dans l'échantillon d'urine de Frank Schleck. "Le produit n'est pas présent dans aucun des médicaments qui ont été prescrits par l'équipe", a déclaré la formation luxembourgeoise dans un communiqué. "La raison de la présence de Xipamide dans l'échantillon d'urine de M. Schleck n'est pas claire pour l'équipe".

"Pour le moment, l'équipe ne peut donc pas expliquer le résultat positif", a souligné la formation dirigée par Johan Bruyneel.

 

Belga

Et aussi

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK
<<<<<<< HEAD =======
>>>>>>> master