Les cyclistes barbus interdits au sein de l'équipe Sport Vlaanderen

L'information est passée assez discrètement dans la presse néerlandophone. Elle a pourtant de quoi interpeller. Dorénavant, les coureurs de l'équipe belge Sport Vlaanderen-Baloise ne pourront plus porter la barbe. 

C'est une décision du directeur sportif Walter Planckaert. La raison avancée est d'ordre esthétique. "Je prends cette mesure pour l'élégance du cyclisme", a expliqué Walter Planckaert dans les colonnes du journal Het Nieuwsblad. 

"Nous sommes une équipe cycliste, avec des coureurs. Pas des pilotes de motocross ou des joueurs de rugby. Les snot (la morve) et les restes de nourriture dans la barbe d'un coureur en pleine course, c'est sale", précise le directeur sportif de Sport Vlaanderen-Baloise.  

Walter Planckaert n'est pas contre les barbes de quelques jours comme celles portées occasionnellement par Philippe Gilbert ou Greg Van Avermaet. Mais une vraie barbe entretenue et fournie, c'est non ! Si un coureur de son équipe ne veut pas se plier à cette nouvelle règle, il devra se chercher une autre équipe.  

Sport Vlaanderen-Baloise est une institution dans le paysage cycliste belge. L'équipe pro-continentale (la D2 du cyclisme) repère les meilleurs jeunes coureurs néerlandophones pour leur offrir un premier contrat chez les pros. En fin de saison, Sport Vlaanderen-Baloise envoie chaque année plusieurs jeunes cyclistes vers les équipes du World Tour (Oliver Naesen, Edward Theuns, Yves Lampaert, Victor Campenaerts, etc.). Son pendant en Wallonie est l'équipe Wallonie Bruxelles Veranclassic Aqua Protect.  

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK