Le journal du Tour (18/07)

Image prétexte
2 images
Image prétexte - © Belga

Chaque jour, retrouvez ici les nouvelles toutes fraiches en provenance du Tour de France.

Lundi 18 juillet

Andy Schleck n'aime pas la descente finale de la 17e étape vers Pinerolo (Italie).  "Je ne peux pas donner crédit à ASO de faire une arrivée comme celle-là. C'est ridicule. S'il y a de la pluie, il y aura des mecs à l'hôpital. Je l'ai fait trois fois à l'entraînement, c'est vraiment dangereux. J'espère que le Tour ne se décidera pas sur une arrivée comme celle-là", a déclaré le coureur. Interrogé par l'AFP, le directeur de course Jean-François Pescheux a préféré en sourire: "C'est le même final qu'au Giro (2009). Et à l'Alpe d'Huez, c'est aussi la même arrivée que d'habitude."

La 16e étape s'annonce éprouvante pour les organismes.  S'il n'y a qu'un col de 2e catégorie, le col de Manse, au programme du jour, les coureurs devront affronter de fortes pluies orageuses et une température de 15°C en moyenne sur le parcours, qui pourrait descendre à 10°C en haut de la seule difficulté du jour. Le vent pourrait également s'inviter.

Mondialisation. En même temps que la présentation de sa nouvelle épreuve du Tour de Pékin, l'organisateur du Tour de France ASO a annoncé la tenue d'une course cyclosportive en Argentine, appelée "La Etapa Argentina by Tour de France". Celle-ci parcourra durant deux jours, les 8 et 9 octobre prochains, les provinces de Mendoza (125 km avec une côte de 4e catégorie) puis de San Juan (124,5 km avec une côte de 3e catégorie).

Le critérium d'après Tour de St-Nicolas veut avoir le vainqueur de la Grande Boucle
. Jurgen Mettepenningen, l'organisateur du critérium cycliste d'après-Tour de France de Saint-Nicolas Waes tient absolument à avoir parmi ses participants le futur vainqueur de l'édition 2011, le vendredi 29 juillet. Il a rendu visite aux principaux favoris à leurs hôtels lundi lors de la journée de repos du Tour de France. "J'ai un accord verbal avec Andy Schleck, au cas où il gagnerait le Tour", a précisé Mettepenningen. "J'essaie d'avoir pareil accord avec ses deux principaux concurrents Alberto Contador et Cadel Evans. Nous avons le budget afin d'attirer le vainqueur du maillot jaune à Saint-Nicolas." "J'ai aussi parlé avec Jelle Vanendert. Le vainqueur de l'étape des Pyrénées au Plateau de Beille est prêt à venir. Il attend d'avoir l'autorisation de Marc Sergeant d'être vendredi à Saint-Nicolas et le lendemain à la Clasica San Seabastian et donc de prendre le jet privé qu'empruntera Philippe Gilbert pour rejoindre l'Espagne à temps."

Dimanche 17 juillet

Journée calme pour le peloton. Contrairement aux derniers jours, les médecins du Tour n'ont pas eu beaucoup de travail. Seuls Biel Kadri (genou gauche) et Andrey Amador (cheville droite) sont annoncés souffrant. Par ailleurs le jury des commissaires n'a distribué aucune pénalité.
     
"Seulement" 8 points pour Ten Dam.
Le Néerlandais de Rabobank, qui a chuté dans la 14e étape, s'est blessé au visage en ratant un virage dans la descente du col d'Agnes. Il a passé des examens après l'étape Aucune fracture n'a été diagnostiquée, mais il a tout de même dû se faire poser huit points de suture au niveau des lèvres et du nez. "C'est toujours 25 points de suture en moins que Johnny Hoogerland", a plaisanté Laurens Ten Dam. "J'espère arriver sain et sauf à Montpellier, parce qu'après il y a une journée de repos lundi pour récupérer."

170 coureurs au départ.
Les 170 coureurs du Tour de France ont pris dimanche vers 13H00 le départ de la 15e étape entre Limoux et Montpellier (193 km), en bénéficiant d'une belle éclaircie après une matinée de pluie. Par rapport à la veille, le Français William Bonnet (FDJ), hors délai en haut du plateau de Beille, n'a pas pris le départ. Après avoir escaladé les cols pyrénéens les trois derniers jours, le peloton retrouve un relief plat dans le Languedoc-Roussillon. Il n'aura qu'une côte de 4e catégorie à grimper: la côte de Villespassans, au Km 82. L'arrivée à Montpellier est prévue aux alentours de 17H15 (pour une vitesse moyenne de 44 km/h). Le Français Thomas Voeckler (Europcar) a résisté aux favoris du Tour et a gardé son maillot jaune à) la sortie des Pyrénnées. Jelle Vanendert (Omega Pharma-Lotto) a lui endossé le maillot à pois au terme de son exploit au sommet du Plateau de Beille, tandis que le Britannique Mark Cavendish (HTC-Highroad) a lui conservé la tunique verte du classement par points. Lundi, les coureurs bénéficieront de la deuxième journée de repos.

Samedi 16 juillet

Herman Frison: "De la chance, mais surtout de la force". Les notes qu'Herman Frison avait prises pendant les reconnaissances des cols avec Jurgen Van den Broeck peuvent encore être utiles dans le camps d'Omega Pharma-Lotto, et ce malgré la chute et l'abandon du leader de l'équipe. À présent, elles servent de guide à Jelle Vanendert. "Il lit en effet avant le départ de chaque étape ce que nous avons préparé, mais, au final, c'est lui qui doit pousser sur les pédales", a expliqué le directeur sportif de l'équipe Herman Frison. "La prestation qu'il a réalisée est simplement sensationnelle. Il a certainement eu la chance de ne pas être un coureur pour le classement général et que les favoris l'ont laissé partir. Mais il a surtout eu la force d'attaquer et de rester devant. Nous avons encore eu quelques craintes quand Sanchez est revenu à dix secondes, mais cela en est resté là. Nous pouvons être heureux de l'avoir amené au Tour. Nous avons pris cette décision juste après le Dauphiné Libéré. Espérons maintenant qu'il pourra maintenir son niveau jusqu'à Paris, mais cela ne l'inquiète déjà plus."

Kevin De Weert: "J'ai tout donné". "J'ai tout donné et je pense que je me suis bien défendu", a réagi Kevin De Weert après sa 14e place dans la 14e étape du Tour de France samedi au Plateau de Beille. Le coureur de Quick Step est désormais premier Belge du général. Il figure au 10e rang à 6:18 du maillot jaune le Français Thomas Voeckler. "Je ne suis pas loin derrière les leaders et je m'améliore. Je dois remercier l'équipe. Chacun a fait de son mieux pour moi et Chavanel m'a aussi aidé dans la montée de Plateau de Beille. Grâce à lui j'ai gardé un bon rythme. Les trois étape pyrénéennes se terminent positivement pour moi. Et maintenant nous attendons les Alpes", a déclaré De Weert.

Contador: "J'espère être remis dans les Alpes pour attaquer". "Je n'avais pas de bonnes sensations mais, aujourd'hui je n'ai pas éprouvé beaucoup de difficultés et cela me motive pour les prochaines étapes", a estimé l'Espagnol de 28 ans, 6e samedi, après l'arrivée au Plateau de Beille où il s'était imposé en 2007. "On ne peut pas dire que ça se soit bien passé. Bien, ça veut dire gagner", a ajouté Contador en évoquant l'attitude de ses adversaires dans la montée, qui ont procédé par accélérations sans attaque franche: "Je n'aime pas cette façon de courir, qui est très différente de la mienne. Pour une raison ou une autre, je ne cours pas comme j'aime. Mais je me sens mieux chaque jour." "Ce Tour a été difficile pour moi. J'espère que ça va encore s'améliorer et que je serai totalement remis dans les Alpes pour attaquer", a poursuivi le triple vainqueur du Tour (2007, 2009, 2010).

Tom Boonen va mieux, après avoir été victime d'une légère commotion cérébrale à la suite d'une chute en début de Tour et souffert de vertiges sur le vélo. Il a pu à présent reprendre l'entraînement et espère pouvoir effectuer sa rentrée en compétition lors de l'Eneco Tour, le mois prochain (8-14 août).

Boonen a roulé vendredi une centaine de kilomètres dans sa Campine natale. "Son problème de santé n'était pas trop grave. Ses maux de tête ont disparu", a expliqué le porte-parole de l'équipe Quick Step.

Cavendish a-t-il triché ?
Entre Mark Cavendish et l'équipe Movistar le torchon brûle. Après de premières accusations sur le Giro, les Espagnols ont à nouveau dénoncé le Britannique qui se serait accroché à une voiture dans l'Aubisque. (plus d'infos ICI)

Vendredi 15 juillet

Fränk Schleck: "Il faut prendre toutes les occasions": "Tous les jours, les étapes peuvent être décisives, mais je ne vais pas nier que demain (samedi) sera une étape dure, difficile et importante", a déclaré Fränk Schleck, 2e du classement général (à 1 min 49 sec de Voeckler) qui avait lâché Contador, jeudi, dans le final de l'ascension de Luz-Ardiden. "Il faut prendre toutes les occasions qui se présentent: si c'est demain (samedi), on le fera. Si ce n'est pas le cas, ce sera un autre jour", a-t-il poursuivi. "Je ne sens pas plus de pression (pour samedi). Je vais essayer de faire de mon mieux. Je suis sûr que je n'aurais aucun regret. Si je fais de mon mieux, ça me suffira".

Boom: "trop de douleur au tendon d'Achille": "Mercredi j'étais finalement bien, mais ensuite les problèmes à mon tendon d'Achille sont arrivés. Et cela tandis que la forme était probablement enfin excellente." Boom ne sait pas quand il pourra remonter sur un vélo. "Maintenant je râle surtout d'avoir dû abandonner. Je dois maintenant prendre du repos, bien laisser guérir ce tendon d'Achille et seulement après regarder ce que le reste de la saison peut apporter.

Boom et Klöden jettent l'éponge. Andreas Klöden (All, RadioShack) a mis pied à terre après quelques kilomètres dans la 13ème étape entre Pau et Lourdes. Après Janez Brajkovic (Slo, RadioShack) et Chris Horner (USA, RadioShack), c'est le troisième leaders de l'équipe de Johan Bruyneel qui abandonne. Il n'y a plus que 5 coureurs RadioShack en course.
A 100km de l'arrivée, Lars Boom est lui aussi rentré dans sa voiture. Il était largué par le peloton depuis le départ de l'étape.

Steegmans abandonne. Après Tom Boonen, c'est au tour de Gert Steegmans de jeter l'éponge. Le Belge a une fracture du scaphoïde (petit os de la main).Il avait chuté sur la 5ème étape et souffrait de la main et du poignet. (plus d'infos ICI)

Vanendert devrait rester avec Lotto. Invité hier soir sur l'émission de la VRT "Vive le vélo", le héros du jour, Jelle Vanendert, a expliqué qu'il resterait normalement avec Lotto. On sait que l'équipe splittera en fin de saison et visiblement il rejoindra le camp Lotto. Très proche de Philippe Gilbert, il a déclaré qu'il ne le suivrait pas si le Phil allait voir ailleurs. "Je ne sais pas encore ce que Philippe va faire. S'il s'engage avec une autre équipe, je n'irai pas avec lui"

Jeudi 14 juillet

Les blessures après la 12e étape.
Engoulvent (Fra): érosion épaule droite, Klöden (All): plaies et érosion coude droit, brûlure et contusion épaule
droite, Urtasun (Esp): contusion et plaie à suturer cuisse droite, Costa (Por): douleur postérieure genou (creux proplité), probable tendinite, Coppel (Fra): douleur genou, Gutierrez (Esp) et Delaplace (Fra): troubles digestifs

Kevin De Weert: "je suis complètement cassé". "Il n'y a pas eu d'attaque au début de la montée de Luz-Ardiden", a soupiré Kevin De Weert après avoir franchi la ligne d'arrivée. "J'ai gardé mon propre tempo pendant que les favoris ralentissaient et se regardaient dans les yeux. C'était une sorte d'anticipation de ce qui devait venir avec l'équipe Liquigas. J'ai ensuite pu rester longtemps dans le groupe mais j'ai dû finalement décrocher. Je ne sais pas ce que cela donne pour moi au classement. Je ne sais où je suis dans le classement car je suis complètement cassé", a conclu De Weert, 11e et premier belge du classement à 5:07 du maillot jaune Thomas Voeckler.

Andy Schleck: "On peut gagner le Tour!". "C'était un premier test mais pas le dernier. Ce n'est pas décisif mais on a montré à nous-mêmes qu'on est là. Je vois que Contador n'est pas imbattable, il a perdu du temps, mais on me dit qu'il était dans une journée sans et si dans une journée sans il perd seulement quelques secondes, il va être très fort ces prochains jours. "Dans le final, je voulais attaquer le premier, Fränk m'a devancé. Si on continue comme ça, on peut gagner le Tour !", a confirmé le cadet des frères Schleck.


176 coureurs à l'assaut des Pyrénées. Les 176 coureurs du Tour de France ont pris jeudi vers 11H20 sous le soleil le départ de la 12e étape, la première en haute montagne, entre Cugnaux (Haute-Garonne) et Luz-Ardiden (Hautes-Pyrénées) par la Hourquette d'Ancizan et le col du Tourmalet..

Mercredi 13 juillet

Philippe Gilbert n'a volontairement pas sprinter ce mercredi. 
Philippe Gilbert a perdu son maillot vert au profit du Britannique Mark Cavendish qui l'a emporté lors de la 11e étape du Tour de France mercredi. "Sur cette chaussée glissante, c'était trop dangereux de me mêler à un sprint massif", a expliqué le champion de Belgique.

André Greipel un peu décu de l'arrivée du jour. André Greipel (Omega Pharma-Lotto) est passé près d'une seconde victoire sur Mark Cavendish et était déçu au terme de la 11e étape du Tour de France remportée mercredi par le sprinter britannique. "Car j'aurais pu gagner comme mardi", a déclaré l'Allemand, deuxième de l'étape derrière son rival.

Romain Feillu ne repartira pas jeudi. Sur avis médical, le Français Romain Feillu ne prendra pas le départ de la 12e étape du Tour de France, jeudi. Le coureur de la formation Vacansoleil-DCM souffre d'une inflammation au genou depuis plusieurs jours, ce qui ne l'avait pas empêché de se classer encore 6e du sprint massif ponctuant la 11e étape mercredi à Lavaur.

Sebastian Lang raccrochera en fin de saison. Lang mettra un terme à sa carrière en fin de saison, a annoncé le coureur allemand de l'équipe Omega-Pharma-Lotto mercredi sur son site internet. Lang exercera la profession de physiothérapeute. Lang, 32 ans, a porté pendant sept ans les couleurs de Gerolsteiner avant que celle-ci disparaisse en 2008. Il a ensuite rejoint l'équipe qui s'appelait alors Silence-Lotto. Lang a remporté le titre national allemand du contre-la-montre en 2006 et a porté le maillot à pois pendant trois jours lors du Tour de France 2008.

Van den Broeck hospitalisé à Herentals. VDB avait lourdement chuté dans la descente du Col du Pas de Peyrol, dimanche lors de la 9-ème étape du Tour de France. Il souffre d'une fracture de l'omoplate, d'un pneumothorax et de quelques côtes cassées. Il est sorti mardi soir de la clinique d'Aurillac pour être rapatrié en Belgique. Il est arrivé à destination vers 4h30, a encore précisé son manager. De nouveaux examens sont prévus. "Ils vont faire un check up complet et évaluer dans quelle mesure la fracture de l'omoplate est remise". Jef Van den Bosch demande que son coureur puisse se reposer. "Il en a vraiment besoin", assure-t-il. Un point presse avec Jurgen Van den Broeck sera toutefois organisé un de ces prochains jours. Probablement vendredi...  

John Gadret non partant. Le Français John Gadret (AG2R-La Mondiale), victime d'une profonde fatigue physique, ne prendra pas le départ de la 11e étape du Tour de France entre Blaye-les-Mines et Lavaur mercredi, a-t-on appris auprès de son équipe. "John a souhaité ne pas prendre le départ compte tenu de sa fatigue physique et psychologique, a déclaré Vincent Lavenu, le directeur sportif d'AG2R-La Mondiale. Il a du mal à accepter son état physique. Il se sent fatigué et il ne se sent pas de continuer. Il est désabusé car physiquement il n'est pas au niveau. C'est lui l'athlète qui ressent son corps, même si on a cherché à le stimuler pour qu'il reprenne des couleurs et patiente un peu mais pour lui c'est trop dur."

Mardi 12 juillet

Tiralongo prolonge chez Astana. Paolo Tiralongo roulera encore pour le compte d'Astana ces deux prochaines saisons. L'Italien de 33 ans a signé mardi un nouveau contrat, jusqu'en 2014, avec la formation kazakhe. Tiralongo, présent actuellement sur les routes du Tour de France, roule depuis 2010 pour l'équipe d'Alexandre Vinokourov. Avant ça, il a porté les couleurs des équipes Fassa Bortolo, Panaria et Lampre. Tiralongo a remporté sa plus grande victoire cette année, une étape du Tour d'Italie.

Les chutes à l'étude. L'UCI va se pencher sur les raisons des chutes qui ont émaillé le début du Tour de France. "L'UCI mènera une étude sur le problème des chutes", a déclaré à l'AFP Philippe Chevallier, le responsable du secteur route de la fédération internationale, présent mardi au départ de la 10e étape à Aurillac.

"Nous étudierons les différents paramètres qui ont pu intervenir dans ces chutes", a précisé Philippe Chevallier en citant, sans effet limitatif, "le matériel, le nombre des coureurs, le niveau d'ensemble des coureurs plus élevé et plus homogène, et aussi les parcours".

Le Tour de France se félicite de la collaboration des instances antidopage. "Le combat continue, c'est un combat de longue haleine", a estimé le directeur du Tour sur France Info avant le départ de la 10e étape. "Je me réjouis de la collaboration pleine et entière entre l'Union cycliste internationale (UCI) et l'Agence française de lutte contre le dopage (AFLD). Par le passé, il y a eu des collaborations plus ou moins compliquées. Là, manifestement, les gens qui doivent lutter travaillent ensemble et c'est capital", a estimé Christian Prudhomme.
"Dans le peloton aujourd'hui, il y a non seulement les radars (les contrôles) mais aussi les mouchards avec le passeport biologique qui a été mis en place par le cyclisme", a conclu le directeur du Tour.

Le Tour de France envisage des mesures de sécurité renforcées pour les médias. Christian Prudhomme a rappelé au micro de France Info, avant le départ de la 10e étape à Aurillac, les mesures prises depuis plusieurs années, entre autres la mise en place d'un itinéraire hors course pour l'essentiel des véhicules accrédités (qui sont au nombre de 130) et des formations spécifiques pour les pilotes. "Ces formations concernaient jusqu'à présent les pilotes de l'organisation, qui ne représentent qu'un dixième du total, elles ont été étendues aux pilotes des titres de presse de notre groupe, l'Equipe et le Parisien, et aussi aux salariés de France Télévisions, mais pas aux prestataires", a expliqué le directeur du Tour. "Il faut aller plus loin", a ajouté Christian Prudhomme en évoquant l'hypothèse d'imposer aux médias "des pilotes qui ont fait des stages, qui sont adoubés par nous". "C'est très compliqué d'imposer cela aux médias", a toutefois reconnu le directeur du Tour en rappelant que, dans la Grande Boucle, "il y a 198 coureurs et 2500 journalistes (ou techniciens) qui sont la famille la plus importante".

Flecha toujours dans l'attente des excuses du chauffard. L'Espagnol Juan Antonio Flecha attend toujours que le chauffeur de la voiture suiveuse qui l'a renversé dimanche lors de la 9e étape du Tour de France lui présente ses excuses. "Il n'est pas encore venu me trouver pour me présenter ses excuses", a déclaré le coureur de l'équipe Sky au journal espagnol El Païs. "Mais s'il devait venir, je crois que je ne lui adresserais même pas la parole. France Télévisions, elle aussi, ne s'est pas manifestée à mon égard", selon Flecha.

Jurgen Vanden Broeck peut quitter la France. Sporza annonce que le Belge peut quitter Aurillac où il est hospitalisé depuis dimanche. Il a reçu le feu vert pour rejoindre la Belgique. Vanden Broeck va rejoindre l'hôpital d'Herentals. Une ambulance devrait effectuer les 800 kms séparant les deux villes.

Yaroslav Popovych non partant.
victime de deux chutes lors de la 5e étape, l'Ukrainien ne prendra pas le départ de la 10e étape. Son équipe RadioShack ayant décidé de le retirer de la course en raison de son état de santé. "Depuis dimanche, Popovych a de la fièvre. Comme son état ne s'est pas amélioré lors de la journée de repos (lundi), l'équipe a décidé de ne pas le laisser prendre le départ d'Aurillac. Il va subir des examens complémentaires aujourd'hui", a indiqué dans un communiqué l'équipe américaine qui ne dispose plus que de six coureurs. L'Ukrainien est, en effet, le troisième membre de RadioShack à quitter prématurément la Grande Boucle après le Slovène Jani Brajkovic (5e étape) et l'Américain Chris Horner (nez fracturé et très gros hématome à la jambe droite) qui n'avait pas pris le départ de la 8e étape. 

Lundi 11 juillet

Kashechkin solidaire de son ancien leader Vinokourov. Le retrait du Tour de 'Vino' a été durement ressenti pas la population kazakhe, dont il est l'icône depuis sa médaille d'argent aux JO de Sydney. Son ancien équipier et compatriote Andrey Kashechkin, a tenu à s'en faire l'écho, lui apportant son soutien lundi par téléphone en lui souhaitant un prompt rétablissement.

Enquête du parquet d'Aurillac sur l'accident de Flecha et Hoogerland. L'enquête, qui concerne "un accident de la circulation avec des préjudices corporels", a été confiée à la brigade de recherche de la gendarmerie d'Aurillac, a précisé le procureur d'Aurillac, Jean-Pascal Violet. Elle permettra "de déterminer qui est en cause" dans cet accident, a-t-il ajouté. Le Néerlandais Johnny Hoogerland et l'Espagnol Juan Antonio Flecha ont été renversés par une voiture technique "Euro Media", siglée France Télévisions, chargée d'assurer le suivi technique pour la retransmission télévisée à une quarantaine de kilomètres de l'arrivée à Saint-Flour (Cantal).

Armstrong viendra dans la dernière semaine. "Lance viendra avec des VIP, il ne sera pas dans la voiture (de l'équipe sur la course)", a déclaré Johan Bruyneel, sans préciser la date exacte de la venue de son ancien leader. Armstrong, qui est âgé de 39 ans ans, a mis fin à sa carrière de haut niveau au début de la saison, après avoir participé au Tour Down Under en Australie.

Klöden peut continuer la course. L'Allemand Andreas Klöden, blessé au dos dans une chute, peut poursuivre le Tour de France, a-t-on appris auprès de son équipe RadioShack, lundi, lors de la journée de repos dans le Cantal. Klöden a fait une sortie d'entraînement de 80 minutes lundi matin en compagnie de plusieurs coéquipiers, notamment l'Américain Levi Leipheimer. A son retour à l'hôtel situé à Vic-sur-Cère, l'Allemand a hoché la tête en signe d'approbation. Klöden, 37 ans, a passé dimanche soir des radiographies qui n'ont montré aucune fracture.

Jurgen Van den Broeck a "un peu dormi". "Jurgen a pu un peu dormir cette nuit", a dit son manager Jef Van den Bosch. "Il a mal mais est toujours bien sous anesthésie. Aujourd'hui (lundi), et sans doute demain, il devra rester en observation aux soins intensifs. On ne peut pas courir de risques avec un pneumothorax." "Du repos" sera le leitmotiv pour Van den Broeck ces prochains jours. "Ce n'est seulement lorsqu'il sera suffisamment rétabli que Jurgen pour être rapatrier en Belgique. Nous organiserons alors un contact avec la presse pour que Jurgen puisse répondre à toutes les questions", a conclu son manager.

Saison sans doute terminée pour Jurgen Van den Broeck. Le coureur belge doit rester deux jours à l'hôpital d'Aurillac au service des soins intensifs. C'est ce qu'a déclaré Els Lemmens, le docteur de l'équipe Omega Pharma-Lotto. La saison de Jurgen Van den Broeck est sans aucun doute terminée. Un retour à la Vuelta est donc exclu.

Vinokourov opéré avec succès. Le Kazakh Alexandre Vinokourov (Astana) a été opéré "avec succès" d'une fracture complexe de la tête du fémur droit, suite à sa chute dimanche lors de la 9e étape du Tour de France, a annoncé lundi matin son équipe. (Plus d'infos)

Wiggins retrouve le sourire grâce à son fils. Sur son compte Twitter, Bradley Wiggins explique qu'après son abandon suite à une chute, les premiers mots de son fils âgé de 6 ans au téléphone ont été : "Papa, cela signifie que tu arrêtes le cyclisme et que tu ne vas plus jamais quitter la maison ?.

Dimanche 10 juillet

France Télévisions présente "toutes ses excuses".
Elle "tient à présenter toutes ses excuses aux coureurs, aux équipes et à Amaury Sport Organisation" (ASO), après l'accident survenu à deux coureurs (Hoogerland, Flecha) renversés par une de ses voitures suiveuses. "Mobilisée depuis de nombreuses années aux côtés d'ASO sur cet enjeu essentiel que constitue la sécurité sur les routes du Tour, France Télévisions ne peut que regretter vivement l'incident intervenu aujourd'hui et s'associer pleinement aux mesures qui seront prises par ASO pour renforcer encore la sécurité au sein et autour de la course", ajoute le communiqué de France Télévisions.

Rien de cassé pour Klöden (Radioshack) après sa chute. Andreas Klöden ne souffre d'aucune fracture après sa chute au cours de la 9e étape du Tour de France. C'est ce qu'a annoncé le porte-parole de l'équipe américaine Radioshack. L'Allemand s'est rendu à l'hôpital pour un scanner, qui a révélé des ecchymoses dans le dos et une blessure musculaire. Le coureur de 36 ans fera lundi, pendant le jour de repos, une sortie-test à vélo. Il vérifiera s'il peut prendre le départ, mardi, de la 10e étape de ce Tour tumultueux. Klöden occupe actuellement la 8e place du classement général, à 2:43 du nouveau maillot jaune Thomas Voeckler.
     
La direction du Tour rappelle l'impératif de sécurité à l'ensemble des véhicules
accrédités que "la sécurité des coureurs et des spectateurs doit demeurer la priorité absolue", après l'accident survenu à deux coureurs (Hoogerland, Flecha) doublés par une voiture suiveuse. "Le véhicule incriminé avait reçu la consigne de la Direction de la course de ne pas passer et de laisser le directeur sportif de l'équipe Europcar apporter à Thomas Voeckler le bidon qu'il réclamait. Ne tenant aucun compte de
cette injonction, le véhicule s'est engagé et a provoqué la chute de deux coureurs
", a déclaré la direction du Tour, par le biais d'un communiqué, en qualifiant ce comportement d'"intolérable".
"La Direction de course tient à rappeler que les véhicules des directeurs sportifs ont toute priorité sur l'ensemble des véhicules en course", ajoute le communiqué.
"Tout refus d'obtempérer aux injonctions de la direction de la course se soldera automatiquement par une mise hors course définitive du véhicule
fautif
", conclut la direction du Tour. 

Trente-trois points de suture pour Johnny Hoogerland. Le Néerlandais Johnny Hoogerland (Vacansoleil-DCM) s'est fait aposer 33 points de suture dimanche soir à l'hôpital de Saint-Flour. Le coureur néerlandais et l'Espagnol Juan Antonio Flecha (Sky) ont été renversés par une voiture suiveuse à quelque 37 km de l'arrivée de la 9e étape du Tour de France. Hoogerland a terminé l'étape les genoux et les jambes ensanglantés après avoir été projeté dans des barbelés qui ceinturaient un champ au bord de la route. Hoogerland est monté sur le podium en tant que nouveau porteur du maillot à pois du meilleur grimpeur. 
 
les communiqués officiels :
-
Jury des commissaires (pénalités en temps): Amador (C-R): 20 sec pour abri prolongé derrière véhicule
- Bilan Médical:
Txurruka (Esp): fracture clavicule gauche. A quitté l'hôpital de Saint-Flour.
Bak (Dan): plaie et contusion coude gauche
Millar (G-B): traumatisme coude droit
Péraud (Fra): plaie coude et genou droit
Burghardt (All): érosion genou et coude gauche
Vinokourov (Kaz): fracture fémur droit. Evacué par ambulance réanimation du service médical. Jonction avec le Samu, Hospitalisation à Aurillac. 
Van den Broeck (Bel): fracture de l'omoplate. Traumatisme thoracique: fractures costales. Evacué sur l'hôpital d'Aurillac. Hospitalisation pour surveillance.
Willems (Bel): fracture de clavicule. Léger traumatisme crânien avec petite amnésie. Scanner préconisé sur l'hôpital d'Aurillac.
Zabriskie (USA): contusion du poignet (probable fracture). Contusions multiples.
Popovych (Ukr): contusion coude gauche
Hoogerland (P-B): plaies multiples et importantes des deux jambes à suturer. Transfert à l'arrivée sur l'hôpital de Saint-Flour.
Flecha (Esp): contusion du coude et multiples érosions.
Marcato (Ita) et Coyot (Fra): troubles digestifs
Bole (Sln): douleur face interne genou gauche
Bookwalter (USA): chute avec léger traumatisme crânien. Contusion épaule et genou. 

La voiture responsable de l'accident exclue. La voiture suiveuse, qui a provoqué la chute de l'Espagnol Juan Antonio Flecha et du Néerlandais Johnny Hoogerland dans la 9e étape, a été exclue du Tour de France, a annoncé dimanche la direction de l'épreuve. Le véhicule est une voiture technique "Euro Media", chargée d'assurer le suivi technique pour la retransmission télévisée.

Vinokourov opéré à Paris. Vino souffre d'une fracture de la tête du fémur droit selon le diagnostic médical établi après les radiographies subies à l'hôpital d'Aurillac où il a été transporté après sa chute dans la descente du Pas de Peyrol. Des examens complémentaires (scanner) sont prévus. Un transfert par hélicoptère est prévu sur le CHU de la Pitié-Salpêtrière, où l'intervention doit être menée en soirée par le Pr Yves Catonne, chef du service Orthopédie et Traumatologie. Vinokourov, 37 ans, avait annoncé disputer son dernier Tour de France avant de raccrocher le vélo en fin de saison.

Luis Leon Sanchez: "On sentait l'accident arriver". "Ce qui est arrivé est vraiment regrettable", a déclaré Luis Leon Sanchez après l'arrivée à Saint-Flour. "A ce moment-là, on avait fait le plus gros du travail. On était sur des routes étroites et on sentait l'accident proche. Beaucoup de voitures de l'organisation, avec des invités, nous ont dépassés très vite, en nous frôlant". "C'est un message qu'il faut lancer à l'organisation, pour le respect des coureurs", a ajouté l'Espagnol. "Que cela se produise dans la plus belle course du monde, c'est vraiment dommage !"

Multitude de fractures sur le Tour. Le Kazakh Alexandre Vinokourov souffre d'une fracture du fémur après sa chute, dimanche, dans la 9e étape du Tour de France, indique le site internet officiel de la course. Le Belge Jurgen Van den Broeck, qui a dû lui aussi abandonner dans cette chute survenue à une centaine de kilomètres de l'arrivée à Saint-Flour, souffre d'une fracture de l'omoplate. Selon le site organisateur, le Belge Frederik Willems a été touché à une clavicule (fracture) et l'Américain David Zabriskie à un poignet (fracture).

Abandon de Txurruka et de Brutt. L'Espagnol Amets Txurruka (Euskaltel) et le champion de Russie Pavel Brutt (Katusha) ont abandonné dimanche le Tour de France, au cours de la 9e étape entre Issoire et Saint-Flour (208 km). Txurruka, qui a chuté, et Brutt ont renoncé après la première heure de course, peu après l'entrée dans le département du Cantal. Quelques minutes plus tôt, le jeune Néerlandais Wouter Poels (Vacansoleil), 23 ans et néophyte du Tour, avait lui aussi abandonné.

Garate et Intxausti abandonnent. Benat Intxausti (Esp, Movistar) et Juan Manuel Garate (Esp, Rabobank) ne prendront pas le départ de la 9ème étape du Tour de France. Intxausti n'a pas bouclé la 8ème étape hier, il souffrait d'une fracture du radius. Pour Garate, c'est également le bras qui pose problème. C'est le premier abandon de Garate sur un grand tour. Il en a couru 21 !

Samedi 9 juillet

Chris Horner ne prendra pas le départ - Le coureur américain Chris Horner, blessé vendredi lors de la 7e étape du Tour de France, ne repart pas samedi d'Aigurande, a-t-on appris auprès de son équipe RadioShack. (Plus d'infos ici)

Vendredi 8 juillet

Fracture du nez pour Horner, dans l'attente - L'Américain Chris Horner souffre d'une fracture du nez après sa chute vendredi dans la 7e étape du Tour de France, a annoncé vendredi son équipe RadioShack. Une décision sur la participation du vétéran américain (39 ans) à la suite de la course sera prise samedi matin, avant le départ. Interrogé sur le cas d'Horner, qui a perdu brièvement connaissance en raison d'un traumatisme crânien après sa chute, le directeur sportif Alain Gallopin a expliqué: "Le médecin a hésité à le faire repartir, il était dans un état difficile (sic), mais il voulait remonter sur le vélo et finir l'étape."

Rien de cassé pour Roman Kreuziger - Le Tchèque Roman Kreuziger, qui a chuté vendredi dans la 7e étape du Tour de France, peut poursuivre la course, a annoncé en soirée son équipe Astana. Kreuziger s'est rendu après l'arrivée à l'hôpital de Châteauroux pour passer une radiographie du poignet gauche. "Il n'a rien de cassé. Il souffre d'un traumatisme et d'une contusion du bras gauche, rien de trop alarmant. Il va souffrir dans les jours qui viennent, particulièrement demain (samedi), mais tout devrait revenir en ordre très vite", a estimé le médecin de l'équipe kazakhe, le Dr Marco Pallini.

Radius fracturé pour Intxausti - L'Espagnol Benat Intxausti a découvert vendredi qu'il souffrait d'une "fracture de la partie supérieure du radius" droit depuis la première étape du Tour de France, a annoncé son équipe Movistar. Le coureur, qui a passé des examens à l'hôpital de Chateauroux à l'arrivée de la 7e étape, devrait malgré tout prendre samedi le départ de la 8e étape entre Aigurande (Indre) et Super-Besse (Puy-de-Dôme). Néophyte du Tour, l'Espagnol de 25 ans pointe en 154e position du classement général, à 18 minutes et 38 secondes du leader Thor Hushovd.

Montpellier inaugure dimanche une "Rue Laurent Fignon" -
La ville de Montpellier a décidé de rendre hommage à l'ancien coureur cycliste Laurent Fignon, décédé l'année dernière, en donnant le nom de l'ancien vainqueur du Tour de France à l'allée située devant le stade Yves de Manoir, qui accueille les matchs du Montpellier Hérault Rugby. L'inauguration de la "Rue Laurent Fignon" aura lieu dimanche à 18h30, au terme de la 15e étape du Tour de France, qui  reliera Limoux à Montpellier. 

Jeudi 7 juillet

Le Bélarusse Vasil Kiriyienka est arrivé hors délai - Le vainqueur de la 20e étape du Giro, à Sestrière, a franchi la ligne avec un retard approchant la demi-heure (27 min 55 sec) après le vainqueur, le Norvégien Edvald Boasson Hagen. Après le ravitallement, Kiryienka a parcouru seul la seconde moitié de l'étape longue de 226,5 kilomètres. Cette mise hors délai est la première enregistrée par les commissaires dans le Tour de France 2011.
     
Météo annoncée pour la 7e étape:
légère amélioration mais le ciel reste gris durant la majeure partie de la journée. Nuages persistants et éclaircies discrètes. Ondées plus rares et plus faibles en intensité. Températures de 19 degrés au départ, 21 degrés au maximum. Vent de sud/sud-ouest modéré, de 15-25 km/h, tournant au sud en faiblissant en cours d'étape.
      
Communiqué médical: Moinard (Fra):
piqûre de guêpe dans le palais. Traitement en course. Chavanel (Fra): douleur aiguë sur précédente contusion acromio-claviculaire de l'épaule droite.

Steegmans termine au caractère. Le Limbourgeois de la Quick Step est tombé dans l'étape de mercredi et a démarré l'étape de jeudi avec des douleurs à son poignet gauche et des blessures au genou et à l'épaule gauches. Finalement, Steegmans a terminé l'étape à la 191e place, à 12:26 du vainqueur du jour Boasson Hagen (Plus d'infos).

Velasco ne sera pas au départ. Le coureur espagnol Ivan Velasco (Euskaltel) ne sera pas au départ de la 6-ème étape du Tour de France ce jeudi midi à Dinan, a annoncé son équipe. Il a été victime d'une des nombreuses chutes déplorées mercredi au cours de la 5-ème étape. Velasco, qui avait percuté une barrière à une quinzaine de kilomètres de l'arrivée, était pourtant parvenu à rallier Cap Fréhel malgré une forte douleur à l'épaule. Transporté à l'hôpital de Dinan avec le bras droit en écharpe, il y a passé des examens qui ont permis de diagnostiquer une fracture de la clavicule.

Mercredi 6 juillet

Des news de Brajkovic.
Janez Brajkovic souffre d'une commotion cérébrale et d'une fracture de la clavicule gauche."Je ne me souviens pas du tout de l'accident", a reconnu Brajkovic. "Je me souviens que j'étais sur le point d'avoir un choc et ensuite je me souviens de notre médecin me demandant si je pensais pouvoir continuer la course." Privé de son principal objectif de la saison, il espère déjà être au départ de la Vuelta.

Cavendish entre dans le top 10.
Le sprinter de l'Ile de Man a remporté sa 16e victoire sur les routes du Tour de France ce qui le place de le top 10 de tous les temps à égalité avec Jacques Anquetil, René Grevès et Charles Pélissier.

Une moto exclue du Tour.
Une moto "photographe" a été exclue définitivement du Tour de France 2011 après la chute du champion du Danemark Nicki Sörensen (Saxo Bank). Nicki Sörensen a été projeté violemment sur le bas-côté à quelque 70 kilomètres de l'arrivée alors que la moto se trouvait près de lui, au sein du peloton.

Communiqué médical : Chavanel (FRA):
traumatisme épaule droite. Brajkovic (SLO): traumatisme crânien, fracture clavicule droite. Hospitalisé à Guingamp. Popovych (UKR): contusions et plaie superficielles coude et genou gauche, contusion poignet droit. Gesink (NED): plaie coude droit. Garate (ESP): contusion hanche droite. Boonen (BEL): contusion épaule droite. Steegmans (BEL): plaies du coude et main gauche. Velasco (ESP): probable fracture clavicule droite. A été transféré pour bilan radiographique vers le centre hospitalier de Saint-Malo.

Chavanel à l'hôpital.
Le champion de France Sylvain Chavanel, sans accompagné par Tom Boonen, est parti à l'hôpital à l'arrivée de la 5e étape du Tour de France pour passer des examens à une épaule touchée pendant la course, a-t-on appris auprès de l'encadrement de son équipe Quick Step. Interrogé sur l'état de ses troupes et si tous ses coureurs repartiraient jeudi matin, Lefevere a indiqué: "Je ne sais pas, c'est trop tôt pour le dire: Ciolek oui, Tom est bien abîmé, il se plaint que sa tête tourne, son casque a explosé. On verra, on doit faire un résumé plus tard".

Cavendish pleure la mort de son chien
. Le sprinteur Mark Cavendish a annoncé sur son compte Twitter hier la disparition de son chien. Avant le départ de la 4ème étape, il a reçu un coup de téléphone de son ex-petite amie qui lui a annoncé la mauvaise nouvelle. Le Britannique a eu le coeur gros et n'a pas couru cette étape en étant serein.

Kern abandonne
. Pourtant en forme ces dernières semaines, le coureur français Christophe Kern (Europcar) a abandonné sur la 5ème étape. Il souffre du genou gauche, c'est bien une tendinite comme il le craignait. Impossible pour lui de continuer.

Mardi 5 juillet

Van de Walle jette l'éponge.
Le Belge d'Omega Pharma-Lotto, qui avait lourdement chuté lors de la première étape, a mis pied à terre après une cinquantaine de kilomètres. C'est le premier abandon du Tour. Cela avait déjà été le cas en 2009. Gilbert et Vandenbroeck perdent donc un équipier précieux.

Toujours pas d'abandon.
Aucun coureur n'a encore quitté le tour de France après trois étapes. C'est une première depuis 2005. (source Infostrada).

Pas de règle des 3 kilomètres.
Jean François Pescheux a confirmé que la règle des 3 kilomètres ne s'appliquait aujourd'hui. En cas de chute pas question donc de bénéficier donc pas de ce point de règlement.

Vent de dos et pluie à l'arrivée.
Selon Cédric Vasseur, notre consultant sur le Tour, il pleut et le vent est favorable au sommet du Mûr-de-Bretagne. Une bonne nouvelle pour les puncheurs qui voudront faire des écart aujourd'hui.

Lundi 4 juillet


Hesjedal récupère du temps. Hesjedal (CAN), Casar (FRA) et R. Feillu (FRA), victimes d'une chute dans les 3 derniers kilomètres lors de la première étape, ont été crédités du temps du groupe auquel ils appartenaient, a annoncé le jury des commissaires. Une bonne nouvelle pour Contador qui espère récupérer 46 secondes?

Hushovd et Cavendish déclassés : Mark Cavendish (HTC) et Thor Hushovd (Garmin) ont été déclassés du sprint intermédiaire de la 3e étape du Tour de France en raison d'un accrochage, a annoncé le directeur de course Jean-François Pescheux. Le Britannique et le Norvégien ont "frotté" pour ramasser les points du maillot vert à Saint-Hilaire-de Chaléons (Loire-Atlantique), derrière un groupe d'échappés. Le premier a mis un coup de tête de côté à son adversaire qui l'avait serré de près dans une courbe. Cavendish avait pris la 6e place du sprint intermédiaire et Hushovd la 12e. Interrogé avant son déclassement au sujet de son accrochage, le champion du  monde avait souri: "je lui ai mis un peu de crème solaire."

Gilbert en alliance avec Contador.
Interrogé après la 3ème étape, Philippe Gilbert a laissé entrevoir une association avec Alberto Contador pour attaquer sur le Mûr-de-Bretagne. (plus d'infos ICI)

Bruyneel et Vaughters tancé par l'UCI.
L'UCI a rappelé à l'ordre les directeurs sportifs Johan Bruyneel (RadioShack) et Jonathan Vaughters (Garmin) qui ont mis en cause le règlement technique pour un problème de selles dans le contre-la-montre par équipes du Tour de France (voir ci-dessous). "L'UCI considère tout à fait inacceptable le comportement de certaines personnes, notamment MM. Bruyneel et Vaughters, qui ont cru devoir s'opposer de façon inappropriée à une mesure prévue par le règlement", a déclaré le directeur de communication de la fédération internationale, Enrico Carpani.

Madiot encense Gilbert.
Dans le journal français Ouest-France, Marc Madiot (patron de la FDJ et ancien employeur de Gilbert) a jeté des fleurs à Philippe Gilbert. Notamment en le comparant à Lionel Messi. (plus d'infos ICI)

Les malheurs de Frank Schleck.
Dans le contre-la-montre par équipes d'hier, Frank Schleck ne paraissait pas au mieux. Et pour cause, le Luxembourgeois a heurté un appareil photo et avalé une abeille ! (plus d'infos ICI)

Bjarne Riis veut voir le retard de Contador réduit sur le tapis vert :
L'équipe Saxo-Bank va en effet demander aux commissaires de course de réduire l'écart qu'Alberto Contador a accumulé sur le vainqueur de la première étape, Philippe Gilbert, de 1 minute et 20 secondes à 34 secondes.

Contador avait été retardé suite à une chute massive à 9 kilomètres de l'arrivée.


Dimanche 3 juillet


Tentative de tricherie ? Selon un journaliste de l'Equipe, plusieurs équipes ont tenté de tricher pendant le chrono par équipes "en modifiant les positions de selle et en créant des appuis lombaires. Saxo Bank, RadioShack et Garmin-Cervélo ont eu des discussions très animées avec les commissaires", explique Gilles Simon via Twitter. Saxo et RadioShack ont même reçu des amendes "pour comportement incorrect envers les officiels", rapporte le communiqué du jury des commissaires.

Un vélo jaune pour Hushovd.
Les mécaniciens de l'équipe Garmin-Cervélo vont customiser la bicyclette du Norvégien pour faire honneur à son maillot jaune. (voir la photo)

De Gendt mal-en-point. Le coureur belge de Vacansoleil a été pris dans les chutes hier. Le bilan est assez lourd, petite fracture au dessus de la clavicule droite et les pouces déboités. "Mes muscles sont blessés, mais dans l'ensemble ça va le faire", a-t-il déclaré. Il prendra le départ du contre-la-montre par équipes ce dimanche.

VDB: "Perdre le moins de temps possible". "Victoire d'étape, cinquième place pour moi, gain de temps sur certains favoris au classement général : c'est beau" a déclaré Van den Broeck à Het Nieuwsblad. "Je savais que je devais rester à l'avant dans les vingt derniers kilomètres. Au final, j'ai pu dépassé un certain nombre de mes rivaux et finir sans perdre de temps. L'objectif du contre-la-montre par équipes est de perdre le moins de temps possible."

Samedi 2 juillet

Le directeur sportif de l'équipe RadioShack, Johan Bruyneel, a estimé que l'écart concédé par Alberto Contador était "assez grand à encaisser si tôt dans la course", dès la première étape du Tour de France.

"Ce n'est pas un bon départ pour lui, mais c'est un combattant et mentalement il est très fort", a estimé Bruyneel, qui a dirigé Contador lors de ses deux premiers Tours victorieux (2007, 2009).

"S'il perd encore plus de temps dans le contre-la-montre par équipes, la course va être très ouverte", a-t-il prédit.

"Aucun de ses rivaux ne se serait attendu à un tel avantage sur Alberto aujourd'hui. Mais vu qu'il est très fort dans la montagne, c'est dans les étapes de plat et de vent qu'il faut lui prendre du temps", a ajouté le Belge dont les coureurs ont forcé l'allure en tête de la course à l'approche du Mont des Alouettes.

Andrey Amador est le premier Costaricain
à avoir pris samedi le départ du Tour de France, mais sa présence dans le peloton relève
presque du miracle. Agressé alors qu'il s'entraînait fin décembre chez lui auCosta Rica, le coureur de l'équipe Movistar avait perdu
connaissance et repris ses esprits plusieurs heures plus tarddans un ruisseau, le corps endolori, avec un rein paralysé et une contusion pulmonaire.

Lourde chute pour Van de Walle. Le Belge Jurgen Van de Walle a chuté durant la 1ère étape du Tour. Malgré la violence du choc et les blessures, il est reparti et a réintégré le peloton (plus d'infos et la vidéo, ici).

Le coureur type. Le coureur du Tour de France 2011 est âgé entre 28 et 29 ans et mesure 1,81 m, suivant le portrait-robot établi par l'AFP. En moyenne, les coureurs de la Grande Boucle avaient derrière eux 43 jours de course cette saison au moment de s'élancer pour les 21 étapes de la course. Une majorité du peloton était déjà présente l'an passé sur le Tour. Sur les
198 coureurs du peloton, 111 ont participé à l'édition 2010, soit 56% des partants.

Greipel, le premier au tapis.
Avant même le départ réel, le sprinter d'Omega Pharma - Lotto a chuté. L'Allemand a été touché au coude et a dû recevoir des soins. Boasson Hagen et Horner ont, eux, crevé.

C'est parti! La 98e édition du Tour de France cycliste s'est élancé samedi midi en Vendée. Les 198 coureurs qui composent le peloton ont en effet d'abord quitté Fromentine, commune de la Barre-des-Monts, à 12h20, pour rejoindre en défilé le Passage du Gois, à la fin duquel les coureurs se sont arrêtés pour une rapide cérémonie officielle. Reparti en convoi pour 2 km, le peloton a pris le départ réel et lancé de cette première étape à 12h58.

Romain Feillu, le coureur du jour
. Durant le Tour de France, le site sport de la RTBF vous proposera quotidiennement le portrait d'un participant. On débute ce samedi avec Romain Feillu. Lisez sa présentation ICI.

Les bonnes jambes de Maxime Monfort
. "Bonnes sensations dans les jambes ce matin ! Je pense que c'est la dernière fois avant le 15 août". Maxime Monfort a tweeté ce message ce matin. Le Belge semble donc remis après ses pépins médicaux des derniers jours.

Et aussi

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK