La moto qui a fait tomber Fuglsang est exclue du Tour

C'est une moto suiveuse qui a causé la chute du coureur danois d'Astana Jakob Fuglsang dans l'ascension du Glandon jeudi. Elle avait de surcroît déjà failli renverser le Canadien Ryder Hesjedal (Cannondale-Garmin) quelques mètres plus bas. Fuglsang était en tête de la course en compagnie des Français Romain Bardet (le futur vainqueur de l'étape) et Pierre Roland lorsqu'il a été fauché par la moto 538, appartenant à ASO, qui a été exclue "pour conduite dangereuse ayant provoqué la chute d'un coureur".

Fuglsang a été projeté au sol en vue du sommet du Col du Glandon, au moment où Bardet voulait le relayer derrière Rolland qui avait accéléré.

"La moto a touché mon guidon et m'a fait tomber", s'est plaint Fuglsang. "J'étais très frustré parce que jusque là j'avais bien économisé mes forces en vue de rafler les 25 points en jeu pour le classement de la montagne au sommet de ce col. Je pense que j'aurais pu suivre Romain Bardet (échappé juste après l'incident, ndlr). C'est un véritable scandale et ce motard a tout intérêt à ne pas m'approcher".

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK