La compassion du peloton après l'énorme défaillance de Bernal : "C'est triste à voir…"

Egan Bernal a perdu 7min sur cette 15e étape du Tour de France.
Egan Bernal a perdu 7min sur cette 15e étape du Tour de France. - © POOL - BELGA

Si le binôme slovène Pogacar-Roglic a encore fait des misères sur les pentes abruptes du Grand Colombier ce dimanche, les observateurs ont été principalement marqués par l’énorme défaillance du tenant du titre, Egan Bernal. Lâché dans les premiers hectomètres de l’ascension, le Colombien accuse au final un débours de plus de 7 minutes et dit définitivement adieu à ses minces espoirs de doublé.

Sur la ligne d’arrivée après la course, les rescapés du jour ne voulaient cependant pas forcément pavaner. Si la défaillance du Colombien est une bonne nouvelle pour les autres équipes, le Colombien reste un coureur apprécié au sein du peloton. "J’ai vu que Bernal avait vraiment un jour sans, c’est pas normal qu’il ait perdu autant. C’est bien pour nous mais c’est vraiment dommage et triste à voir" expliquait l’un des héros du jour, Wout Van Aert à notre micro.

Même topo du côté de Kenny Elissonde, le grimpeur de poche, lieutenant qui a accompagné Richie Porte dans l’ascension et qui était donc aux premières loges pour assister à la défaillance de Bernal : "On s’attendait à des surprises vu le côté particulier de ce Tour. J’avais déjà cru voir Bernal un peu moins bien dans la première ascension. Quand je l’ai vu, j’ai dit à l’oreillette qu’Egan avait l’air peu en forme, mais bon il fait ça souvent de reculer pour remonter par après. Mais bon au final, il a vraiment lâché. Je ne m’en réjouis pas, quand on voit tout le travail qu’il y a derrière, ce sont des journées difficiles…"

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK