L’exploit de van Aert au Ventoux vu par son directeur sportif : "Il est meilleur de jour en jour dans ce Tour"

Une deuxième place au sprint derrière Mark Cavendish mardi avant un succès mémorable à Malaucène après avoir dompté deux fois le Mont Ventoux mercredi. Wout van Aert a commencé sa deuxième semaine de Tour de France sur les chapeaux de roues. Il faut dire que le champion de Belgique respire la grande forme et est sûr de lui. "J’avais demandé à être désigné pour aller dans l’échappée", expliquait-il en révélant le briefing matinal de son équipe Jumbo-Visma.

Un choix que les cadres de l’équipe néerlandaise n’ont finalement pas regretté. "Nous en avions parlé la veille déjà et on s’était dit que s’il n’arrivait pas à accompagner les meilleurs, il aurait pu donner un coup de main à Jonas Vingegaard", révélait le directeur sportif Merijn Zeeman après la course.


►►► À lire aussi : Jérôme Pineau : "Avec une préparation et une équipe autour de lui, Van Aert peut remporter le Tour"

►►► À lire aussi : Cyril Saugrain : "Science de la course et expérience, c’est un exploit phénoménal de Wout van Aert"

►►► À lire aussi : van Aert après son exploit à Malaucène : "le Ventoux est l’une des ascensions les plus iconiques du cyclisme"


Mais Wout van Aert a fait bien mieux que résister dans la roue de ses compagnons d’échappée, il les a tous décramponnés pour s’envoler vers la victoire. Une belle revanche pour Jumbo-Visma, accablée par les chutes et les abandons depuis le début de ce Tour. "Wout était très concentré et se sentait très bien. Il a remporté une étape épique avec le soutien de tous ces fans belges présents et avec ce maillot de champion de Belgique. C’était un privilège de pouvoir le suivre. Je suis très content de la résilience qu’a montrée cette équipe après l’abandon de Primoz."

Sans doute trop court pour aller chercher le maillot jaune de leader lors des premières étapes de ce Tour de France – entre autres à cause de son opération à l’appendice – Wout van Aert progresse au fil de cette Grande Boucle. Une évolution positive qui n’étonne pas Merijn Zeeman. "Son entraîneur Marc Lamberts l’avait préparé pour 'grandir' dans ce Tour, pour que sa condition soit de mieux en mieux. On voit que ce plan s’est très bien déroulé et qu’il est effectivement meilleur de jour en jour."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK