Jurdie et le chrono par équipes : "Un exercice particulier, une étape très importante"

Le peloton aborde un premier moment clé du Tour de France ce lundi autour de Cholet. Julien Jurdie, l'un des directeurs sportifs d'Ag2r-La Mondiale, nous explique son rôle dans un contre-la-montre par équipes.

"C'est un exercice particulier, atypique et compliqué à gérer", souligne le DS de Romain Bardet, candidat au podium final. "Quand vous jouez le classement général, c'est une étape très importante où la cohésion de groupe est primordiale. Il y a la nécessité d'être fort techniquement, physiquement et collectivement. Le coaching est un peu différent. On doit coacher un groupe. On doit être parfaitement concentré sur le parcours et annoncer les dangers aux coureurs. Au niveau humain, on doit être très précis, notamment sur la longueur des relais".

Il faut aussi gérer les circonstances de course. Avec un moment toujours délicat, celui des temps intermédiaires. "Il faut trouver les bons mots. Si on est en avance, c'est plutôt confortable de pousser les coureurs. Si on est en retard, il ne faut pas déstabiliser le groupe."

Dans la voiture, c'est à chacun son style. Certains directeurs sportifs aiment crier dans le mégaphone, Jurdie est plutôt du genre "calme". "Les 8 coureurs auront une oreillette. C'est important de donner des chiffres précis et de ne pas trop parler pour que les coureurs soient concentrés sur ce qu'ils font".

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK