Juillet 1999, Armstrong surclassait le Tour avec "le programme de dopage le plus sophistiqué de l'histoire du sport"

CYCLISME-TDF99-ARSMTRONG
CYCLISME-TDF99-ARSMTRONG - © JOEL SAGET - AFP

Il y a 20 ans, un Américain surprenait le monde du cyclisme en écrasant le Tour De France. Lance Armstrong, touché par un cancer quelques années auparavant, remporte son premier Tour en surclassant ses adversaires. Pendant de nombreuses années, il va règner sur le Tour, empochant 7 victoires finales sur la Grande Boucle. Des succès qui au fur et à mesure des victoires, éveillent les soupçons des suiveurs et fans de cyclisme.

Le 17 janvier 2013, Lance Armstrong passe aux aveux. Dans une cérémonie cathodique savamment orchestrée, le septuple vainqueur du Tour de France confesse à la reine du talk-shaw, Oprah Winfrey, s'être dopé à l'EPO, aux hormones de croissance et à coups de transfusions sanguines. 

Devant près de 4 millions de téléspectateurs américains réunis ce soir-là, la star déchue du cyclisme mondial reconnaît avoir bâti sa carrière sur un tissu de mensonges : un programme de dopage sophistiqué ... "le plus sophistiqué de l'histoire du sport" précise l'Agence américaine antidopage (Usada). Pendant plus d'une décennie, Lance Armstrong a nié, démenti, traité les autres de menteurs et de tricheurs.
Alors comment ce "héros" de l'Amérique - terrassé par un cancer à 22 ans, revenu au plus haut de la compétition grâce à un courage à toute épreuve - a su bâtir le plus gros mensonge de l'histoire du cyclisme sans que personne ne puisse l'arrêter plus tôt ?

RTBF.be/sport vous propose de revoir l'émission "Retour aux sources" diffusée début juin concernant le système Armstrong.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK