Froome, Thomas, Bernal : chutes à répétition chez l'équipe Ineos

Thomas et Froome
Thomas et Froome - © GLYN KIRK - AFP

L'abandon de Geraint Thomas après une chute mardi dans le Tour de Suisse s'ajoute à d'autres accidents ou déconvenues qui ont accablé cette année l'équipe Sky devenue Ineos fin avril.

A la mi-juin, la formation britannique, la plus puissante et la plus riche du peloton, ne compte que 13 victoires, dont 3 seulement au niveau WorldTour (le classement général de Paris-Nice pour Egan Bernal, deux étapes du Dauphiné pour Wout Poels et Dylan van Baarle).

17 février: Chris Froome termine le Tour de Colombie à la... 97e place. Le Britannique, quadruple vainqueur du Tour de France, a changé son programme initial pour tenter l'aventure andine. Las, il peine à s'acclimater et traîne ensuite durablement ses difficultés: fin mars, il boucle le Tour de Catalogne à la... 94e place, loin de ses performances passées.

16 mars: Geraint Thomas, vainqueur sortant du Tour, abandonne Tirreno-Adriatico. Le Gallois, encore un peu alourdi à cette époque de l'année, souffre de problèmes gastriques, explique sa formation. Il reprend la compétition mi-avril au Tour du Pays Basque (40e) et revient seulement début mai à un niveau digne de son standing (3e du Tour de Romandie).

4 mai: l'équipe Ineos annonce le forfait de son talent prodige, le Colombien Egan Bernal, pour le Giro. A cause, avance-t-elle, d'une fracture de la clavicule droite qui aurait été provoquée par une chute à l'entraînement. Le Colombien, en réalité programmé pour le Tour, est si vite remis sur pied qu'il bat des records de vitesse d'ascension dans des cols en Andorre moins de douze jours plus tard.

12 juin: le choc. A l'entraînement sur le parcours du contre-la-montre du Dauphiné à Roanne, Froome perd le contrôle de son vélo et chute lourdement, à près de 60 km/h. En un instant, la saison du Britannique, qui avait donné des signes marquants de retour en forme, s'arrête net. Il doit être opéré de multiples blessures, notamment d'une fracture ouverte et complexe au fémur droit.

18 juin: Thomas chute avec le Kazakh Andrey Zeites à 30 kilomètres de l'arrivée de la 4e étape du Tour de Suisse à Arlesheim. Le vainqueur 2018 du Tour, touché à l'épaule droite, reste longtemps assis sur la chaussée, le regard perdu.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK