Froome, blanchi par l'UCI, sera au départ du Tour

Froome prochainement blanchi par l'UCI ?
Froome prochainement blanchi par l'UCI ? - © LUK BENIES - AFP

Chris Froome (Sky) sera au départ du prochain Tour de France. L'UCI a blanchi le coureur britannique suite à son contrôle "anormal" au salbutamol lors de la dernière Vuelta.

Après des mois d'atermoiement, les choses se sont accélérées ces dernières heures. ASO a d'abord annoncé son intention de "récuser" le quadruple vainqueur du Tour, de l'interdire de départ. L'UCI a précisé ce lundi matin qu'il avait clôturé la procédure le concernant.

ASO voulait une position claire au sujet du "cas" Froome. C'est désormais chose faite. Plus rien ne semble donc s'opposer à la participation de Froomey à la prochaine Grande Boucle. Par la voix de son directeur, Christian Prudhomme, le Tour de France a "accepté" le Britannique Chris Froome.

La procédure a été longue mais comme l'affirme l'UCI dans son communiqué, c'était pour permettre à Chris Froome d'avoir "un procès honnête" et s'assurer que "comme cela aurait été le cas pour tout autre coureur, et que la décision correcte soit prise".  "L'UCI a procédé à un examen approfondi des explications et preuves produites par M. Froome (en consultation avec ses propres experts et ceux de l'AMA). Le 28 juin 2018, l'AMA a informé l'UCI qu'elle acceptait, sur la base de son analyse des faits spécifiques de l'affaire, que les résultats de l'échantillon de M. Froome ne constituent pas un RAA. Sachant que l’AMA dispose des meilleures informations sur le régime du salbutamol qu’elle a mis en place, l'UCI a décidé, sur la base de la position de l'AMA, de clore la procédure contre M. Froome. Ayant reçu la position de l’AMA le 28 juin 2018, l’UCI a préparé et rendu sa décision motivée le plus rapidement possible au vu des circonstances."

Froome "content que cela soit fini"

Cette décision a été accueillie avec un certain soulagement pas Chris Froome. "Je suis très heureux de la décision de l’UCI de me blanchir. Cette décision est évidemment très importante pour moi et pour l’équipe mais c’est aussi un grand moment pour le cyclisme. Je suis content que ce soit finiJe n'ai jamais douté que cette affaire serait rejetée pour la simple raison que je savais tout au long de la procédure que je n'avais rien fait de mal. Je souffre d'asthme depuis l'enfance. Je sais exactement quelles sont les règles concernant mes médicaments contre l'asthme et je n'utilise mon inhalateur que pour gérer mes symptômes dans les limites permises. La décision d'aujourd'hui met un terme à toute cette histoire. Cela signifie que nous pouvons tous avancer et nous concentrer sur le Tour de France. Je le pensais quand je disais que je ne déshonorerais jamais le maillot du vainqueur et que mes résultats résisteraient à l'épreuve du temps."

Dave Brailsford, le manager de Sky, n'a jamais douté de l'issue de cette affaire. "Nous avons toujours eu une confiance totale en Chris et en son intégrité. Nous savions qu'il avait suivi la bonne direction médicale dans la gestion de son asthme à la Vuelta et nous étions sûrs qu'il serait blanchi. Chris a prouvé qu'il était un grand champion. Non seulement sur le vélo mais également dans la façon dont il s'est comporté durant cette période. La plus grande course de vélo au monde commence dans cinq jours. Nous avons hâte d'être de nouveau en course et d'aider Chris à l'emporter pour la cinquième fois".

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK