Fränk Schleck viré par RadioShack

Frank Schleck licencié par RadioShack?
Frank Schleck licencié par RadioShack? - © Tous droits réservés

Le Luxembourgeois Frank Schleck, qui pourra reprendre la compétition le 14 juillet après une suspension de 12 mois pour dopage, a été remercié par RadioShack, a annoncé ce jeudi l'un des sponsors de son équipe, Léopard, confirmant les informations du journal luxembourgeois "L'Essentiel".

"Léopard et ses partenaires ont évalué la situation en vue d'une éventuelle reprise de la collaboration avec l'intéressé. A l'issue de cette analyse globale et objective, Leopard et ses partenaires ont décidé la non reprise de la coopération entre Fränk Schleck et l'équipe RadioShack", indique le communiqué.

Les sponsors reprochent à Schleck, 33 ans, son contrôle positif à un diurétique (la xipamide) après l'étape du 14 juillet 2012 ce qui aurait provoqué le départ d'un parraineur important de l'équipe.

Des proches de Frank Schleck ont confirmé à l'AFP que le coureur ne poursuivra pas la saison sous le maillot de l'équipe RadioShack alors que son frère cadet Andy dispute actuellement le Tour de France sous les couleurs de cette équipe.

Frank Schleck s'était récemment déclaré prêt à reprendre la compétition dès le 14 juillet, affirmant au site cyclingnews.com s'être entraîné 4 à 6 heures par jour ces dernières semaines.

Le Luxembourgeois n'avait par contre rien laissé filtrer quant à son avenir au sein de la prochaine formation Trek, qui succédera en 2014 à son équipe actuelle RadioShack-Leopard. Son futur licenciement pourrait donc être la raison de ce silence.

"Le propriétaire de l’équipe Flavio Becca avait indiqué ces dernières semaines qu’une clause dans le contrat de Fränk Schleck justifiait un licenciement en cas de contrôle positif", écrit encore L'Essentiel. Il est toutefois étonnant que ce C4 tombe près d'un an après le contrôle positif du coureur sur les routes du Tour de France.



M. Weynants avec Belga

Et aussi

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK