En Champagne, pas assez de champagne pour Deceuninck-Quick-Step !

Sans tituber, les coureurs ont quitté la Champagne ce midi en partant de Reims. Dans le village départ du Tour de France, on a fait sauter les bouchons. Des centaines de coupettes présentées aux curieux. Le stand du champagne officiel du Tour a eu son petit succès. La RTBF a profité de ces derniers instants en région de 'bulles' pour parler sport et champagne.

Car les sportifs font souvent sauter le bouchon sur les podiums. Pas sur le Tour de France, car une loi française l’interdit. Mais quand un sportif gaspille les précieuses bulles en arrosant le public, est-ce que ça embête un peu les producteurs ? "Non, pas du tout, parce qu’on est dans la fête, dans la joie et le succès. C’est un symbole, il faut continuer. Et puis il n’est pas tout à fait gaspillé. On a l’impression que quand elle est 'gerbée', l’ensemble de la bouteille se vide. Mais ce n’est pas vrai, il en reste à peu près les deux tiers. Donc il y a tout de même deux tiers qui sont ensuite consommés avec plaisir !", explique Pascal Prudhomme, Directeur Général du champagne officiel du Tour.

Hier soir, l’équipe Deceuninck-Quick-Step a porté un toast au Maillot Jaune de Julian Alaphilippe… mais sans excès ! Comme le Manager Patrick Lefevere nous l’a expliqué ce midi : "Notre hôtel a fait tout ce qu’il pouvait, mais il n’y avait que 12 bouteilles disponibles !".

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK