Egan Bernal, qui a attaqué dans le Col de Marie Blanque : "J'étais mieux que les journées précédentes"

Quatrième de la 9e étape remportée par Tadej Pogacar (UAE Team Emirates) dimanche à Laruns, Egan Bernal (Ineos Grenadiers), vainqueur sortant du Tour de France, s'est hissé à la 2e place du classement général du Tour, à 21 secondes de Primoz Roglic (Jumbo-Visma).

"Les autres étaient plus rapides que moi, mais je suis très satisfait de mon résultat aujourd'hui, surtout en ce qui concerne les sensations", déclare le Colombien. "Il faut accepter cela et je tire le côté positif de la situation: j'étais mieux que les journées précédentes. J'ai perdu quelques secondes avec les bonifications qu'ont pris Roglic et Pogacar, mais tout cela me donne confiance pour la deuxième partie de la course, quand nous serons dans les Alpes notamment. Dans le final d'aujourd'hui, j'étais très concentré sur le fait de gagner du temps sur le groupe de poursuite, car il y avait des coureurs très forts dedans. Mais le plus important à ce stade de la course, c'est de rester tranquille, motivé et de bien récupérer. Je veux gagner la course mais je dois garder les pieds sur terre", conclut le Colombien de 23 ans, porteur du maillot blanc du meilleur jeune.