Christian Prudhomme sur son test positif : "Mieux que ça m'arrive, car ce sont les coureurs qui font la gloire et la légende du Tour"

Chri
Chri - © VALERY HACHE - AFP

Alors qu’il a dû quitter le Tour suite à son test positif au Covid-19, Christian Prudhomme s’est exprimé à notre micro pendant la 15e étape du Tour.

"J’ai eu un message le matin et j’ai appris que j’étais positif. J’ai été surpris et déstabilisé. Mais je me suis dit que c’était mieux que ça arrive à moi plutôt qu’à une équipe. Ce sont les coureurs qui font la gloire et la légende du Tour. On a dû appliquer la règle et j’ai été raccompagné chez moi", commence le directeur du Tour.

Et d’ajouter sur sa semaine, passée chez lui : "Je vais bien. C’est l’un des soucis de la maladie, certains se portent comme un charme. Je n’ai pas approché les coureurs et bien m’en ai pris. Mais même en mettant le masque en permanence, on n’est pas à l’abri."

Depuis ce matin et demain, lors de la journée de repos, il y aura une seconde phase de test pour savoir si de nouvelles personnes au sein du Tour sont porteuses du virus. En cas de nouvelles contaminations, des décisions d’exclure certaines équipes pourraient tomber. Pourtant, Christian Prudhomme se montre calme : "Si on a organisé le Tour, c’est d’abord pour les coureurs et on ne voulait pas baisser les bras. On a travaillé avec le ministère des sports mais aussi de la santé. Et pour les tests, je ne me pose pas de question. On a signé un protocole avec les autorités françaises et les équipes le savent. Ce sont les autorités qui nous permettent aussi d’organiser le Tour et on croise les doigts pour que ça se passe bien."

Et le directeur du Tour de conclure sur la décision de protéger les coureurs et de ne pas autoriser de public dans les ascensions du jour : "Même si la majorité des gens portent les masques, on a pris la décision de ne pas avoir de spectateurs dans la montée du Grand Colombier et du Col de la Biche, afin que les coureurs ne soient pas exposés. C’est important de les protéger."

Ce dimanche, ça va grimper ! La 15e étape du Tour de France relie Lyon au Grand Colombier. Après 100 kilomètres de mise en jambes, les coureurs enchaîneront deux cols de 1e catégorie, la montée de la Selle de Fromentel et le Col de la Biche, avant de se confronter au grand Colombier où sera jugée l’arrivée de l’étape.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK