Chris Froome a cru au doublé Giro-Tour jusqu'à samedi

Chris Froome a cru au doublé Giro-Tour jusqu'à samedi
Chris Froome a cru au doublé Giro-Tour jusqu'à samedi - © JEFF PACHOUD - AFP

Troisième du Tour, Chris Froome a également pris la parole lors de la traditionnelle conférence de presse d'après-tour. Le Britannique a eu du mal ces dernières semaines sur les routes de France, mais selon ses propres termes, il est épuisé tout comme l'équipe Sky.

"Cela n'a certainement pas toujours été facile ces dernières semaines surtout que l'équipe et moi avons eu du mal, plus que les autres années, mais il y a deux façons de réagir. On peut choisir de se laisser frapper et d'en souffrir ou voir cela comme une motivation. Pour nous, cela a été quelque chose de positif. Nous avons formé un groupe compact bien plus vite que les autres années. C'était nous contre le reste du monde. Nous nous le sommes dit, nous sommes allés à fond car cette victoire finale était notre credo. Nous avons poursuivi notre marche en avant. Geraint ne s'est pas laissé mettre en boîte et s'est aussi très bien comporté malgré le poids du maillot jaune", a commenté Froome.

Quadruple vainqueur du Tour, Froome doit passer le relais à son équipier Thomas. "Je suis très heureux pour lui. Geraint et moi, on est amis, on s'entraîne ensemble, on passe beaucoup de temps l'un avec l'autre. Il a été important dans mes victoires. Qu'il soit sur la plus haute marche du podium me rend très fier et y être avec lui est un scénario de rêve. Ce Tour a été pour moi comme un grand huit avec des chutes et des moments de joie. Vendredi, c'était très dur mais samedi, j'avais de bonnes jambes. J'aurais juste voulu qu'elles me permettent de finir deux secondes plus tôt."

Le Team Sky compte désormais deux vainqueurs du Tour en son sein. "J'ai cru à la victoire finale et au doublé Giro-Tour jusqu'à samedi parce que c'est la nature de la course, on ne sait jamais ce qui peut arriver. Mais il faut être honnête, Geraint était dans une meilleure condition physique que moi. C'est simple. Je suis très fier d'avoir remporté les trois grands tours et de terminer troisième de celui-ci. Je ne regrette certainement pas d'avoir disputé le Giro. Je crois que c'est possible, mais je n'ai pas réussi cette année. Regardez les performances de Tom Dumoulin, il est possible de courir les deux courses à un niveau élevé dans la même année. Sa prestation renforce ma conviction. Cette année, c'était un peu plus possible parce que le Tour a commencé une semaine plus tard. Est-ce que je le referai l'année prochaine? Il est trop tôt pour spéculer."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK