Chanson, demande d'aide à la moto-caméra, le baroudeur Offredo fait le show

Belfort – Chalon-sur-Saône, 7e étape du Tour, 230km, le jour le plus long. Il faut du courage pour se lancer à l’offensive alors que la victoire semble promise à un sprinter.

Yoann Offredo (Wanty-Gobert) et Stéphane Rossetto (Cofidis), deux habitués de ce genre de raid, ont quand même tenté leur chance.

L’an dernier Offredo était parti seul lors de la plus longue étape du Tour. Ce matin, il espérait ne pas revivre le même scénario. "L’an dernier j’avais négocié avec Lotto et Quick-Step pour qu’ils me laissent au moins 10 minutes mais ils n’avaient pas joué le jeu. Ce vendredi, les sprinters vont cadenasser la course. Si je dois sortir seul, il faudra négocier sec. Non, mais il y aura des candidats. Je suppose".

Offredo a bien remis ça et il a trouvé… un candidat : Stéphane Rossetto.

Les deux baroudeurs trouvent le temps long et le coureur de Wanty-Gobert endosse son rôle d’animateur de l’échappée. Sourire à la caméra, petite blague, le Français s’occupe comme il peut. Après s’être accroché à la selle de son compatriote, il a chanté ("on aurait dû emmener l’enceinte") et a même proposé "500 balles" à la moto-caméra pour les protéger du vent.

On dit que l’humour adoucit les mœurs, il permet visiblement à Offredo d’avaler plus facilement les kilomètres.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK