Ces Belges qui ont porté le maillot jaune: Norbert Callens

Ces Belges qui ont porté le maillot jaune: Norbert Callens
Ces Belges qui ont porté le maillot jaune: Norbert Callens - © Tous droits réservés

En 100 ans, 56 coureurs belges ont porté le maillot jaune. Pendant les mois qui viennent, soit jusqu’au grand départ du prochain Tour de France, je vous raconterai l’histoire (souvent croustillante) de chacun d’entre eux. Bonne lecture.

2️⃣3️⃣ Norbert Callens

Né le 22 juin 1924 à Wakken (Flandre occidentale)
Décédé le 12 mars 2005

3 participations de 1947 à 1949
1 jour en jaune
1 victoire d’étape en 1949 : Bruxelles - Boulogne-sur-Mer (211 km) en 1949

L’histoire de Norbert Callens sur le Tour de France est liée à une incroyable malchance : trois Tours de France disputés et autant abandons provoqués par des chutes dans des descentes de cols dans les Pyrénées; un maillot jaune qu’il ne portera jamais et qu’il recevra 45 ans plus tard !

Norbert Callens porte le dossard numéro 2 lors de son premier Tour de France qui est aussi le premier de l’après-guerre en 1947. Il y fait équipe avec Raymond Impanis, Briek Schotte, Albert Sercu et un certain Jean Breuer qui hérite du dossard numéro 1, initialement destiné à Sylvère Maes, le dernier vainqueur du Tour qui a finalement renoncé à remette son titre en jeu. 

Callens s’illustre lors de la treizième étape à Carcassonne où il n’est devancé que par le Français Lucien Teisseire. Dans les Pyrénées, lors de la grosse étape Luchon-Pau, Norbert heurte un rocher dans la descente du Col de Peyresourde et doit abandonner. 

En 1948, Norbert Callens s’élance avec le dossard numéro 1 au sein d’une équipe belge qu’à rejoint Stan Ockers. Le Flandrien chute dans la grande étape pyrénéenne. Il ne prendra pas le départ le lendemain en direction de Montpellier, lors de la neuvième étape remportée par son équipier Impanis. 

En 1949, Fausto Coppi triomphe avec plus de dix minutes d’avance alors que, retardé par une chute dans la cinquième étape, il avait abordé les Pyrénées avec un handicap d’une demi-heure.

Callens dépossède son équipier Roger Lambrecht du maillot jaune à Boulogne sur Mer où il remporte la troisième étape dans un sprint à trois avec Marcellak et Mathieu sur l’avenue de la colonne de la Grande Armée. Malheureusement, le camion a déjà emmené le stock de maillots jaunes à Rouen, terme de l’étape du lendemain. Sur le podium, Norbert reçoit un pull-over de la même couleur... appartenant à un journaliste ! Mais il repart le lendemain matin avec le maillot de l’équipe de Belgique. Un vrai maillot jaune lui sera remis symboliquement à Boulogne sur Mer... en 1994, l’année de ses septante ans ! Le lendemain de son triomphe, Callens cède la première place au Français Marinelli lequel a plus de chance à Rouen où on a retrouvé le stock de maillots jaunes. Le nouvel accident dont Norbert Callens est victime et qui le contraint à l’abandon sur la route de Luchon va presque mettre fin à sa carrière. 

A suivre: 2️⃣4️⃣ Rik Van Steenbergen

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK