Ces Belges qui ont porté le maillot jaune: Julien Schepens

Ces Belges qui ont porté le maillot jaune: Julien Schepens
2 images
Ces Belges qui ont porté le maillot jaune: Julien Schepens - © Tous droits réservés

En 100 ans, 56 coureurs belges ont porté le maillot jaune. Pendant les mois qui viennent, soit jusqu’au grand départ du prochain Tour de France, je vous raconterai l’histoire (souvent croustillante) de chacun d’entre eux. Bonne lecture.

2️⃣9️⃣ Julien Schepens

Né le 19 décembre 1935 à Anzegem (Flandre Occidentale)
Décédé le 16 août 2006 à Nokere

1 participation en 1960
1 jour en jaune (une demi étape)
1 victoire: Lille-Bruxelles (108 km) en 1960

Né près de la frontière française, Julien Schepens était un puissant routier sprinter, élève de Marcel Kint. Trois fois champion de Belgique en quatre ans : chez les débutants, les amateurs et les indépendants, il fut un météore. Une maladie (pleurésie) qui le frappa au cours de l’hiver 1958-1959 abrégea sa carrière.

Le Tour de France 1960 est marqué par le retour à des équipes nationales (de quatorze coureurs) et par le premier transfert par le train, entre Bordeaux et Mont-de-Marsan. 

Vainqueur de la première demi-étape Lille-Bruxelles, sur les routes de son enfance, Julien Schepens effectue des débuts tonitruants sur le Tour de France. Il devance Jos Hoevenaars devant le stade du Heysel et porte le maillot jaune pendant... quarante-cinq minutes ! Le temps d’un contre-la-montre individuel de 27,8 km, l’après-midi, remporté par le Français Roger Rivière dans les rues de Bruxelles. Une demi-étape en jaune, il faudra attendre le Néerlandais Marinus Wagtmans, porteur du maillot jaune sur... un tiers d’étape en 1970, pour battre ce drôle de record !

Julien abandonne une semaine plus tard, lors de la septième étape Lorient-Angers, dans un Tour marqué par la chute dramatique de Roger Rivière qui rate un virage dans la descente du col de Perjuret. Victime de graves blessures au niveau de la colonne vertébrale, le Stéphanois qui était le grand favori du Tour est évacué à l’hôpital de Montpellier. Le recordman de l’heure ne se rétablira jamais et décédera en 1975 après avoir beaucoup souffert.

Outre cette première étape du Tour en 1960, on retiendra de la carrière de Julien Schepens une deuxième place sur Paris-Tours en 1956. Le Flandrien y fut devancé par Albert Bouvet dont ce sera le seul grand succès. Une fois devenu directeur-adjoint du Tour de France, Bouvet s’amusait à claironner que Merckx et lui avaient tout gagné. “Moi Paris-Tours...et Eddy tout le reste !”

À suivre : 3️⃣0️⃣ Willy Schroeder

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK