Ces Belges qui ont porté le maillot jaune: Hector Martin

Ces Belges qui ont porté le maillot jaune: Hector Martin
Ces Belges qui ont porté le maillot jaune: Hector Martin - © Tous droits réservés

En 100 ans, 56 coureurs belges ont porté le maillot jaune. Pendant les mois qui viennent, soit jusqu’au grand départ du prochain Tour de France, je vous raconterai l’histoire (souvent croustillante) de chacun d’entre eux. Bonne lecture.

1️⃣0️⃣ Hector Martin

Né à Roulers le 26 décembre 1898
Décédé à Roulers le 9 août 1972

4 Tours de France disputés entre 1925 et 1929
4 jours en jaune
5 victoires d’étapes

  • Briançon - Evian (303 km), Mulhouse - Metz (334 km) et Metz - Dunkerque (433 km) en 1925
  • Le Havre - Caen (225 km) et Metz - Charleville en 1927

Flamand de Roulers, le robuste Hector Martin était un coureur opiniâtre, courageux et rapide au sprint. Doté d’une grande endurance, il était aussi un spécialiste de Bordeaux-Paris, disputé derrière entraîneurs. Il fut le “roi” de la catégorie des indépendants en 1924.

En 1925, passé professionnel, Hector Martin dispute son premier Tour de France au sein de l’équipe J.B.Louvet - Pouchois aux côtés de Eugène Christophe. Il remporte trois étapes : la quatorzième à Evian, la seizième à Metz et la dix-septième à Dunkerque. Il se classe quatorzième à Paris.

Martin est victime d’un grave accident, au début de la saison 1926, dans l’épreuve d’entraînement Rumbeke-Middelkerke. Un cheval attelé qui s’est emballé fonce dans le peloton et fauche plusieurs coureurs. Hector est le plus touché. Il a le bras gauche littéralement broyé et son état nécessite des soins pendant plus d’un an.

En 1927, Hector Martin revient donc très diminué sur le Tour. Il arrive à Caen, terme de la troisième étape, en compagnie de Van Slembrouck qu’il devance sur la ligne. Lors de la septième étape, Van Slembrouck prend sa revanche mais c’est Martin qui endosse pour la première fois de sa carrière le maillot jaune. Il dépossède le Français Ferdinand Le Drogo, arrivé avec un retard de plus de vingt minutes. Hector porte le maillot jaune pendant quatre jours, de la Bretagne (à Vannes) à Luchon, dans les Pyrénées où il sombre après avoir compté jusqu’à vint-trois minutes d’avance sur le futur vainqueur le Luxembourgeois Nicolas Frantz. Mais Hector Martin retrouve des forces en fin de Tour pour triompher lors de l’antépénultième étape entre Metz et Charleville où cinq belges se présentent avec près de six minutes d’avance, dans l’ordre : Martin, Van Slembrouck, VerhaegenGeldhof et Decorte... tous appartiennent à la même formation ! Neuvième du classement final, vainqueur de deux étapes et maillot jaune pendant quatre jours, c’est son meilleur Tour. Et dire qu’un an plus tôt on le pensait perdu pour le vélo...

Hector reviendra encore sur la Grande Boucle, en 1928 et en 1929, abandonnant les deux fois.

À suivre : 1️⃣1️⃣ Aimé Dossche

> Retrouvez ici le portrait de Firmin Lambot
> Retrouvez ici le portrait de Louis Mottiat
> Retrouvez ici le portrait de Philippe Thys
> Retrouvez ici le portrait de Léon Scieur
> Retrouvez ici le portrait d'Hector Heusghem
> Retrouvez  ici le portrait d'Adelin Benoit
> Retrouvez ici le portrait de Lucien Buysse
> Retrouvez ici le portrait de Jules Buysse
> Retrouvez ici le portrait de Gustaaf Van Slembrouck

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK