Ces Belges qui ont porté le maillot jaune: Aimé Dossche

Ces Belges qui ont porté le maillot jaune: Aimé Dossche
Ces Belges qui ont porté le maillot jaune: Aimé Dossche - © Tous droits réservés

En 100 ans, 56 coureurs belges ont porté le maillot jaune. Pendant les mois qui viennent, soit jusqu’au grand départ du prochain Tour de France, je vous raconterai l’histoire (souvent croustillante) de chacun d’entre eux. Bonne lecture.

1️⃣1️⃣ Aimé Dossche

Né à Landegem le 28 Mars 1902
Décédé à Gand le 30 octobre 1985

3 participations au Tour de France entre 1926 et 1930
3 jours en jaune
3 victoires d’étapes

  • Mulhouse - Metz (334 km) et Dijon - Paris (341 km) en 1926
  • Paris - Caen (206 km) en 1929

Aimé Dossche, un pur Flandrien, remporte son premier grand succès en 1925 : le championnat des Flandres à Koolskamp, mais il est déclassé, pour avoir osé chanter le Vlaamse Leeuw avec une grande partie du public.

Le Flandrien dispute son premier Tour de France en 1926, au sein d’une équipe de trois coureurs, Christophe - Hutchinson, avec son compatriote Émile Hardy et l’Italien Alfonso Piccin. Ses débuts sur la Grande Boucle sont tonitruants : Aimé remporte en effet, au sprint, la deuxième étape Mulhouse - Metz. C’est le deuxième jour de course de sa vie sur le Tour et c’est déjà bingo ! Très véloce, Dossche se classe troisième à Brest et aux Sables d’Olonne, cinquième à Evian et il remporte la dernière étape à Paris. Son classement final : une très honorable quinzième place.

Aimé Dossche revient sur le Tour en 1929. Il n’a pas disputé les deux éditions précédentes. Cette année-là, la formule " individuelle " est de retour.

Il remporte la première étape à Caen où il devance ses trois compagnons d’échappée: Déolet, Bidot et Dewaele. Dossche endosse ainsi le premier maillot jaune qu’il garde pendant trois jours. Le lendemain, il est donc, pour la première fois de sa carrière, vêtu de jaune entre Caen et Cherbourg où seul le Français André Leducq le devance sur la ligne d’arrivée. A Brest, au terme de la quatrième étape, Dossche cède le maillot jaune à Dewaele (futur vainqueur final) lequel arrive détaché avec Delannoy qui paiera ses efforts le lendemain. Aimé Dossche, désormais troisième du classement général, gagnera ainsi une place le lendemain à Vannes. Il lui manque huit secondes pour reprendre le maillot à Bordeaux. Dossche reste deuxième jusqu’à la veille des Pyrénées à la sortie desquelles il finit par renoncer, sur la route menant à Cannes.

Aimé Dossche termine douzième de son dernier Tour en 1930. C’est son meilleur résultat final.

Une fois sa carrière terminée, il ouvre un magasin de cycles. Il s’éteint à Gand à l’âge de quatre-vingt-trois ans.

A suivre : 1️⃣2️⃣ Gaston Rebry

> Retrouvez ici le portrait de Firmin Lambot
> Retrouvez ici le portrait de Louis Mottiat
> Retrouvez ici le portrait de Philippe Thys
> Retrouvez ici le portrait de Léon Scieur
> Retrouvez ici le portrait d'Hector Heusghem
> Retrouvez  ici le portrait d'Adelin Benoit
> Retrouvez ici le portrait de Lucien Buysse
> Retrouvez ici le portrait de Jules Buysse
> Retrouvez ici le portrait de Gustaaf Van Slembrouck

> Retrouvez ici le portrait de Gaston Rebry

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK