Cavendish entre les chutes, Gilbert 2ème

Cavendish règle Gilbert sur la ligne
4 images
Cavendish règle Gilbert sur la ligne - © Belga/AFP

Mark Cavendish a remporté la 5ème étape du Tour de France devant Philippe Gilbert. Thor Hushovd a conservé le maillot jaune. Une étape émaillée par de nombreuses chutes. Les favoris sont tombés.

Quatre hommes prennent la poudre d'escampette pour la mission suicide du jour: José Ivan Gutierrez (Movistar), Tristan Valentin (Cofidis), Anthony Delaplace (Saur-Sojasun) et Sébastien Turgot (Europcar). Comme depuis le début du Tour, le peloton accorde un écart raisonnable et joue au chat et à la souris avec les échappés.

Le sprint intermédiaire anime une nouvelle fois l'étape. Bien emmené, Tom Boonen (Quick Step) fait bonne impression mais tasse Mark Cavendish (HTC-Highroad). Le Britannique s'arrête, quant au Belge il continue son sprint et termine derrière Borut Bozic (Vacansoleil). 

Brajkovic abandonne, Gesink et Contador au sol

A la sortie de ce sprint intermédiaire, une violente chute se produit à l'avant du peloton. Robert Gesink (Rabobank) et Janez Brajkovic (RadioShack) semblent sérieusement touchés. Si Gesink repart, Brajkovic reste en bord de route avec les médecins. Après quelques minutes il est résigné et rejoint l'ambulance sur une civière, il abandonne. Plus tôt dans la journée c'était Sylvain Chavanel (Quick Step) et Bradley Wiggins (Sky) qui tombaient.

Alors que l'on soigne Brajkovic, c'est Alberto Contador (Saxo Bank) qui tombe à son tour ! Très serein, l'Espagnol se relève et repart avec le maillot déchiré au niveau du dos.  

A l'avant, Garmin-Cervélo décide d'accélérer. Une attitude pas des plus sportives qui risquent de choquer les équipes des coureurs au sol. Gesink et Contador parviennent malgré tout à rejoindre le peloton. Du coup, les Garmin coupent leur effort.

Boonen et les Quick Step à terre

On pense que tout est rentré dans l'ordre mais la Quick Step va réaliser un tir groupé de chutes. Boonen, Steegmans et Ciolek sont au sol, soit les trois sprinteurs de l'équipe. Tomeke reste au sol et se tient l'épaule, on craint une fracture de la clavicule. Tom remonte pourtant sur son vélo et reprend courageusement la course.  

A 45 bornes de la ligne, l'échappée est déjà reprise. Le peloton tergiverse quelque peu, du coup Jérémy Roy (FDJ) et Thomas Voeckler (Europcar) sortent et tentent l'aventure en duo. A 16km de l'arrivée, HTC met enfin en route. Il est temps puisque les Français ont déjà 1'10'' d'avance. A 3.000 mètres, Roy se relève. Voeckler poursuit seul mais il est repris quelques mètres plus tard.

Le sprint est très désordonné, Thor Hushovd (Garmin-Cervélo) emmène, Philippe Gilbert (Omega Pharma-Lotto) poursuit et semble parti pour gagner mais ce diable de Mark Cavendish (HTC-Highroad) gicle de sa roue. Le Britannique s'impose pour la 16ème fois sur le Tour. Il devance Gilbert et José Joaquin Rojas (Movistar).

A l'interview après la course, Philippe Gilbert avait des regrets. Selon lui, il n'a pu mettre le 11 dents et faire son sprint dans les meilleures dispositions. "Je ne dis pas que j'aurais gagné, mais j'aurais eu plus facile", a-t-il expliqué.

J.Helguers

Et aussi

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK